Emphysème sévère : des spirales magiques révolutionnent le traitement

Lorsque l’emphysème est sévère, la vie des malades est un calvaire. Mis à part la lourde chirurgie réductrice de volume et la greffe pulmonaire, les malades se trouvaient dans une impasse thérapeutique. L’arrivé des spirales de PneumRx donnent un réel espoir aux malades et aux pneumologues.

Ces spirales composées de nitinol, sont à mémoire de forme. Elles sont implantées dans les bronchioles terminales, sous suivi radioscopique et visuel à l’aide d’un bronchoscope souple. Une fois mise en place, la spirale retrouve sa forme d’origine en s’enroulant deux fois sur elle même. L’intervention dure entre 20 et 35 minutes pour une moyenne de 10 spirales par lobe pulmonaire mises en place. Un seul lobe est traité à la fois. Le patient sort le lendemain de l’intervention. Les spirales entraînent une réduction du volume pulmonaire et ajoute probablement de l’élasticité au poumon. Le procédé s’adresse à des patients dans une situation d’impasse, particulièrement limités dans leurs activités quotidiennes et ne pouvant faire l’objet d’une chirurgie de l’emphysème ou d’une greffe de poumons car trop fragiles et/ou trop âgés avec trop de comorbidités, soit 1000 malades environ en France.

L’étude Revolens (1) comparative multicentrique, randomisée qui a inclus 100 patients, d’âge moyen 62 ans, avait pour but de comparer l’amélioration des capacités à l’effort obtenue par spirales, associée au traitement médical, à celle du traitement médical seul dans l’emphysème sévère. Elle vient de démontrer l’efficacité des spirales sur la fonction respiratoire et la qualité de vie des malades après un suivi de 6 mois. 36 % des patients améliorent de plus de 54 mètres la longueur de la marche après le test de 6 minutes de marche, contre 18 % dans le groupe contrôle (p = 0,03). De plus, le VEMS s’améliore significativement (p = 0,001) et le volume résiduel diminue significativement (p = 0,004). La qualité de vie évaluée par le questionnaire respiratoire de Saint George est aussi significativement améliorée (p < 0,01). Les émouvants témoignages des malades qui se sentent revivre viennent éclairer l’intérêt de cette innovation thérapeutique. Ce traitement pourrait être officiellement disponible dans le courant de l’année 2016.

Dr Emmanuel Cuzin

Références
Société PneumRx. Conférence de presse du 14 janvier 2016 : Innovation dans le traitement de la BPCO.

1) Deslée G et coll. : Lung volume réduction coil treatment vs usual care in patients with severe emphysema The Revolens rendomized clinical trial. JAMA 2016 ; 315 (2) : 175-184.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article