Hémopathies malignes : de nouveaux traitements et outils d’information

Janssen contribue activement à la mise à disposition des médicaments pour traiter les cancers du sang. Le laboratoire a déposé récemment auprès de l’Agence européenne du médicament (EMA) une demande d’autorisation de mise sur le marché pour le daratumumab, premier anticorps monoclonal humain anti-CD38 développé pour traiter le myélome multiple en rechute ou réfractaire. De plus, une demande d’extension d’indication pour l'ibrutinib a été déposée à l'EMA dans le traitement de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) non préalablement traitée. Cet inhibiteur de la tyrosine kinase de Bruton (BTK) est déjà indiqué depuis 2014 en France pour traiter le lymphome à cellules du manteau en rechute ou réfractaire ; et en 2e ligne pour le traitement de la LLC ou en 1ère ligne en cas de délétion 17p ou de mutation TP53 chez les patients pour lesquels une immuno-chimiothérapie est inadaptée. Il a reçu un avis favorable de la HAS pour le traitement de la macroglobulinémie de Waldenström. Les autres médicaments de Janssen en hémato-oncologie sont le bortezomib indiqué pour le myélome multiple en 1ère ligne et en rechute, ainsi que le siltuximab pour traiter la maladie de Castleman multicentrique chez les patients non infectés par les virus VIH et HHV-8.

Par ailleurs, Janssen accompagne les patients et leurs associations en leur procurant des outils d’information afin de les aider à comprendre la maladie et ses traitements. Une mission d’autant plus importante que les nouveaux médicaments sont administrés en ambulatoire et nécessitent l'adhésion des patients. Site internet (www.myelomemultiple.fr), page facebook (Ensemble contre le cancer), fiches techniques, infographies sont mis aussi à disposition des patients, de leurs familles ou des professionnels de santé. Enfin, Janssen a demandé à Harris Interactive de réaliser une enquête d’opinion intitulée « Les Français et les cancers du sang ». Cette enquête a été menée auprès d’un échantillon de 998 adultes représentatifs de la population française. Selon les résultats, 83 % des personnes interrogées identifient la leucémie, mais seulement 5 % connaissent d'autres cancers du sang...

Claude Sarlin

Référence
D'après le communiqué de presse et le dossier de presse de Janssen : Les cancers du sang, un problème de santé publique méconnu. Mars 2016.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article