La sélection du Prix Galien salue Slinda et l’innovation des pilules progestatives seules

Paris, le mercredi 9 décembre 2020 - Entièrement numérique, mais toujours fidèle à sa réputation d’excellence et de pertinence, le Prix Galien proposera la semaine prochaine la « Semaine du Galien ». Cette prestigieuse institution met en avant depuis 1970 les innovations médicales les plus marquantes.

La sélection officielle compte cette année une pilule contraceptive, une quasi-première qui est probablement une illustration du souhait du Prix Gallien de manifester son intérêt particulier pour la santé des femmes.

Le profil de Slinda des laboratoires Exeltis explique aisément cette distinction. Slinda est la première pilule progestative à la drospirénone seule (4 mg) en prise continue 24/4. La drospirénone, dérivée de la spironolactone, présente des propriétés anti-androgéniques et anti-minéralocorticoïdes, lui conférant un profil pharmacologique proche de celui de la progestérone naturelle. Alors que face aux inquiétudes que suscite l’augmentation du risque de maladie veineuse thromboembolique lié aux contraceptifs oraux combinés pour certaines femmes, la demande d’une contraception différente s’est accrue, Slinda offre une réponse adaptée. En effet, ce contraceptif apparaît indiqué pour les femmes à haut risque veineux, souhaitant pouvoir bénéficier d’une contraception hormonale. « Les pilules progestatives seules (encore appelées POP pour Progestin Only Pill ; autrefois appelées pilules microprogestatives (…) offrent une réponse sûre à la crainte croissante des patientes vis-à-vis des effets secondaires, en particulier vasculaires, des oestro-progestatifs » écrivait dans nos colonnes ce printemps le docteur Brigitte Letombe.

Plus encore, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, ce profil de pilule est particulièrement adapté à une sédentarité accrue. Enfin, « les récentes recommandations du Collège National des Enseignants de Gynécologie Médicale et de l’UF Hémostase clinique de Cochini ont conforté la sécurité des POPs sans restriction chez les patientes atteintes de Covid-19, chez qui le risque thrombo-embolique est pourtant majoré » rappelle un communiqué des laboratoires Exeltis.

Cette mise en lumière de Slinda à travers son intégration dans la sélection du Prix Galien est un signal encourageant pour la recherche dans le domaine de la santé de la femme et permet de saluer l’engagement d’Exeltis dans ce domaine. Laboratoire en perpétuelle évolution, présent partout dans le monde et dont les contraceptifs sont accessibles aux femmes d’une quarantaine de pays, Exeltis connaît en 2020 une année importante avec son implantation en France. Cette arrivée permettra de confirmer son implication pour la santé des femmes mais également au-delà du seul champ médical, comme en a témoigné pendant le premier confinement, son soutien aux victimes de violences domestiques.

L.C.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article