Le Gazyvaro® améliore la prise en charge de la LLC

La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) a connu il y a quelques années un changement notable avec la mise sur le marché d’un anticorps monoclonal, le rituximab. Mis à disposition en 1998 pour le lymphome, il s’imposait dès 2010 comme le traitement de référence de la LLC. La glyco-ingénierie a permis de modifier sensiblement la structure et le profil d’action du rituximab, en retirant un fucose (molécule de sucre) d’une région de l’anticorps. L’anticorps ainsi obtenu, l’obinutuzumab/GA101, commercialisé sous le nom de Gazyvaro®, possède un pouvoir de destruction des cellules cancéreuses supérieur à celui du rituxumab, grâce à une augmentation de la cytotoxicité cellulaire dépendante des anticorps. Il présente une activité de lyse cellulaire importante et une faible activité cytotoxique dépendante du complément. Le Gazyvaro® est prescrit en association au chlorambucil.

Une étude pivot internationale de phase III a évalué l’efficacité et la tolérance de cette association sur 781 patients. Comparée à l’association rituximab et chlorambucil, la combinaison obinutuzumab (Gazyvaro®) et chlorambucil permet une prolongation médiane de 11,5 mois de la survie sans progression, soit 26,7 mois vs 15,2 mois (HR [Hazard Ratio] = 0,39 ; intervalle de confiance à 95 % de 0,31 à 0,49). A la fin du traitement, une réponse complète est observée chez 3 fois plus de patients ayant reçu l’association Gazyvaro-chlorambucil (20,7 % vs 7 %) et une maladie résiduelle indétectable est 10 fois plus fréquente (38 % vs 3 %). Au moment de la présentation des résultats, les données de survie globale n’étaient pas encore disponibles. Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés étaient des réactions à la perfusion, des thrombopénies et des neutropénies.

L’AMM européenne a été obtenue en juillet 2014 et le Gazyvaro® est indiqué pour le traitement de première intention des adultes atteints de LLC et présentant des comorbidités les rendant inéligibles à un traitement de fludarabine à pleine dose. La Commission de la Transparence lui a attribué un SMR important et une ASMR modérée de niveau III et le Gazyvaro® est disponible en France depuis janvier 2016.

Pour rappel, la LLC représente 30 % du total des leucémies. Il s’agit de la leucémie la plus fréquente chez l’adulte, avec près de 4 500 cas en France en 2012. Les progrès réalisés dans le domaine de la thérapeutique en ont fait une maladie de bon pronostic.

Dr Roseline Péluchon

Références
- Dossier de presse : GAZYVARO® 1er anticorps monoclonal anti-CD 20 de type II humanisé modifié par glyco-ingénierie dans la leucémie lymphoïde chronique.
- GAZYVARO story from the discovery to the industrial bioproduction - Roche Innovation Center Zurich : Center Immunotherapy & Antibody Engineering- 15 Février 2015.
- Goede V et coll. : Obinutuzumab plus Chlorambucil in Patients with CLL and Coexisting Conditions - N Engl J Med 2014 ; 370 : 1101-10.
- HAS – Commission de la Transparence – Avis de la CT du 18 février 2015.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article