Les formes orales de voriconazole sont à présent disponibles en officine de ville

Depuis 2002, date de son lancement, le voriconazole (VFEND®) est un produit qui bénéficie régulièrement d’extensions d’indication (1,2,3). Cet agent anti-infectieux et anti-fongique triazolé à large spectre est indiqué dans le traitement curatif de l’aspergillose invasive, des candidémies chez les patients non neutropéniques, des infections invasives graves à Candida (y compris C. krusei) résistant au fluconazole, ou encore des infections fongiques graves à Scedosporium spp. ou Fusarium spp. Il est principalement administré aux patients atteints d'infections évolutives dont le pronostic vital est menacé. (4)

« Depuis qu’il a démontré, il y a environ 15 ans, une supériorité en termes de survie versus l’amphotéricine B dans des travaux cliniques solides et publiés dans un journal de référence, le voriconazole reste pour nous, cliniciens, le traitement de premier choix des aspergilloses (infections fongiques) » souligne le Pr R. Herbrecht, chef du service onco-hématologie du CHU de Strasbourg. Il ajoute que « c’est aujourd’hui un véritable gold standard internationalement reconnu et validé par des recommandations de nombreuses sociétés savantes ».

Depuis le 23 juin 2014 - date de sa dernière extension d’indication - le voriconazole est également indiqué en prophylaxie des infections fongiques invasives chez les receveurs d'une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) à haut risque élargissant ainsi les possibilités d’utilisation de la molécule. (3)

VFEND® formes orales : pour faciliter le retour à domicile

Prescrites et initiées à l’hôpital (ordonnance hospitalière uniquement), les deux spécialités orales du voriconazole (Vfend® poudre pour suspension buvable et Vfend® comprimés pelliculés) seront disponibles dans les pharmacies de ville courant avril 2016. Avec ce nouveau dispositif, c’est une plus grande facilité d’accès au traitement qui est désormais offerte aux patients et la garantie d’un accompagnement des soins entre l’hôpital et la ville. Ce nouveau cadre de dispensation a été rendu possible par l’implication du laboratoire Pfizer dans sa volonté d’améliorer le parcours de soins des patients en assurant le maintien et la coordination de leur traitement initié à l’hôpital. Cette évolution répond également à l’engagement d’accompagner le retour du patient vers son domicile lorsque son état le permet. Il est ainsi possible d’optimiser son confort, de réduire l’impact de la maladie et de ses traitements sur sa qualité de vie et d’améliorer l’observance du traitement.
 
« Dès que l’état clinique de notre patient le permet, nous le passons de la forme IV de voriconazole vers sa forme orale et nous encourageons alors son retour au domicile », ne manque pas de confirmer le Pr R. Herbrecht. « Notre patient est mieux à la maison pour prendre ses comprimés que de rester à l’hôpital

Il s’agit, pour les patients, d’une amélioration concrète de leur quotidien, comme en
témoigne le Pr R. Herbrecht : « Pour ces patients, qui vivent généralement des moments très compliqués, ce passage en pharmacie de ville va faciliter leur vie ».

VFEND® formes orales : brochures et e-learning pour le pharmacien

Dans sa volonté d’accompagner au plus près pharmaciens et équipes officinales dans leur besoin d’informations, pour optimiser la délivrance des formes per os de voriconazole et d’en garantir le bon usage, Pfizer a mis en place un programme d’accompagnement qui leur est spécifiquement destiné. A la première commande effectuée, différentes brochures et un programme d’e-learning leur sont ainsi adressés via leur grossiste.

« La mise en place d’un programme de formation spécifiquement conçu pour nous est un réel atout pour accompagner la prescription et assurer le bon usage du voriconazole en ville » explique le M. Djilani.
« Cela nous permet notamment de renforcer nos connaissances, d’informer le patient du suivi de son traitement et de le sensibiliser aux potentiels effets indésirables susceptibles d’apparaitre et de la conduite à tenir en cas de survenue ».

Communiqué de presse Pfizer (Paris) : mardi 23 mars 2016.

1. Avis de la commission de transparence du 8 novembre 2006.
2. Avis de la commission de transparence du 4 septembre 2002.
3. Avis de la commission de transparence du 22 juillet 2015.
4. RCP du produit VFEND, dictionnaire Vidal 2016.
5. Herbrecht R et al. Voriconazole versus Amphotericin B For Primary Therapy Of Invasive Aspergillosis. N Engl J Med 2002 ; 347( 6) : 408-15.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article