Un nouvel agoniste des récepteurs du GLP-1 pour les patients diabétiques de type 2

Novo Nordisk annonce la mise à disposition d’Ozempic® depuis avril 2019 pour le traitement des diabétiques de type 2 ; son principe actif est le sémaglutide, un analogue du GLP-1 présentant 94 % d’homologie avec le GLP-1 humain. Le médicament a reçu sa première autorisation de mise sur le marché de l'EMA (Agence européenne du médicament) en février 2018. Administré en une injection sous-cutanée hebdomadaire, Ozempic® est indiqué chez les adultes pour traiter le diabète de type 2 insuffisamment contrôlé, en complément d’un régime alimentaire et d’une activité physique en monothérapie (quand l’utilisation de la metformine est considérée comme inappropriée), et en association avec d’autres antidiabétiques.

Ozempic® stimule la sécrétion d’insuline, réduit la sécrétion de glucagon de façon glucose-dépendante, et diminue l’appétit. Les données d'efficacité reposent sur le programme de développement SUSTAIN composé de six études de phase IIIa totalisant 7 215 diabétiques de type 2 (1-6). Globalement, Ozempic® a permis d'obtenir une réduction statistiquement significative du taux d’HbA1c (jusqu’à -1,8 %) et du poids (jusqu’à -6,5 kg) par rapport au placebo et aux autres antidiabétiques utilisés dans ces études (sitagliptine, dulaglutide, insuline glargine, exénatide à libération prolongée). Près de 79 % des patients traités par Ozempic® ont atteint l’objectif glycémique (HbA1c < 7 %) recommandé par la Haute Autorité de Santé. Les patients ayant reçu Ozempic® ont perdu deux à cinq fois plus de poids qu'avec les autres antidiabétiques ; deux patients sur trois ont constaté une perte de poids de 5 %.

Le profil de sécurité a été défini par les résultats de 8 essais de phase IIIa totalisant 4 792 patients.

Les réactions indésirables les plus fréquentes sont des troubles gastro-intestinaux (nausées, diarrhées, vomissements…), classiques avec les analogues du GLP-1. Ces réactions étaient majoritairement d’intensité légère ou modérée et de courte durée.

Ozempic® est disponible en trois dosages pour l'intensification du traitement : 0,25 mg, la dose initiale à injecter pendant 4 semaines ; 0,5 mg à administrer pendant au moins 4 semaines ; 1,0 mg si nécessaire. Pour faciliter la bonne prise du traitement, chaque boîte d’Ozempic® contient un stylo (à utiliser pour 4 injections) et 4 aiguilles ; une boîte correspond donc à 4 semaines de traitement.

Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire, l'expérience clinique étant encore limitée dans certaines situations : âge élevé (>75 ans), insuffisances rénale ou hépatique sévères. Toutefois, aucun ajustement de la dose n'est nécessaire en cas d'insuffisance rénale ou hépatique légères. Si une grossesse est envisagée, le sémaglutide doit être interrompu au moins 2 mois avant ; il ne doit pas être utilisé pendant l’allaitement. Par ailleurs, il convient d’être prudent chez des patients souffrant de rétinopathie diabétique et traités par insuline ; de même chez ceux traités par des médicaments par voie orale nécessitant une absorption gastro-intestinale rapide.

Enfin, comme pour tout agoniste des récepteurs du GLP-1, les patients doivent être informés des symptômes de la pancréatite aiguë, qui doivent motiver l'arrêt du médicament.

Le risque d'hypoglycémies sévères est faible avec Ozempic® , sauf en cas d'association d'antidiabétiques ; il suffit alors de réduire la dose du sulfamide hypoglycémiant ou de l’insuline lors de l’initiation d'Ozempic®.

En France, Ozempic® est remboursé par l'Assurance maladie chez l’adulte lorsqu'il est utilisé en bithérapie (associé à la metformine) ou en trithérapie (associé à la metformine et à un sulfamide).

Le Pr Ronan Roussel, diabétologue (hôpital Bichat, Paris) salue l'arrivée dOzempic® en soulignant combien « il est essentiel de disposer, chez les diabétiques de type 2, de solutions thérapeutiques efficaces à la fois sur le contrôle glycémique, le poids et la prévention des complications rénales et cardiovasculaires liées au diabète ». Une innovation aussi saluée par Philippe Thébault, président de l’Union nationale des fédérations et associations de malades cardiovasculaires.

Véronique Canac

D'après :

. le communiqué de presse de Novo Nordisk : Ozempic® (sémaglutide), nouvelle option thérapeutique pour les patients diabétiques de type 2 en France. Paris, le 13 juin 2019 ;
. EMA. Ozempic®. Résumé des caractéristiques du produit. 

Références

1. Sorli C, Harashima SI, Tsoukas GM, et al. Efficacy and safety of once-weekly semaglutide monotherapy versus placebo in patients with type 2 diabetes (SUSTAIN 1): a double-blind, randomised, placebo-controlled, parallel-group, multinational, multicentre phase 3a trial. Lancet Diabetes Endocrinol. 2017;5:251-260.
2. Ahrén B, Masmiquel L, Kumar H, et al. Efficacy and safety of once-weekly semaglutide versus once-daily sitagliptin as an add-on to metformin, thiazolidinediones, or both, in patients with type 2 diabetes (SUSTAIN 2): A 56-week, double-blind, phase 3a, randomised trial. Lancet Diabetes Endocrinol. 2017;5:341-354.
3. Ahmann AJ, Capehorn M, Charpentier G, et al. Efficacy and Safety of Once-Weekly Semaglutide Versus Exenatide ER in Subjects With Type 2 Diabetes (SUSTAIN 3): A 56- Week, Open-Label, Randomized Clinical Trial. Diabetes Care. 2018;41:258-266.
4. Aroda VR, Bain SC, Cariou B, et al. Efficacy and safety of once-weekly semaglutide versus once-daily insulin glargine as add-on to metformin (with or without sulfonylureas) in insulin-naive patients with type 2 diabetes (SUSTAIN 4): A randomised, open-label, parallel-group, multicentre, multinational, phase 3a trial. Lancet Diabetes Endocrinol. 2017;5:355-366.
5. Rodbard HW, Lingvay I, Reed J, et al. Semaglutide added to basal insulin in type 2 diabetes (SUSTAIN 5): a randomised, controlled trial. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism. ePub ahead of print. DOI: 10.1210/jc.2018-00070. 2018.
6. Pratley RE, Aroda VR, Lingvay I, et al. Semaglutide once weekly versus dulaglutide once weekly in patients with type 2 diabetes (SUSTAIN 7): a randomised, open-label, phase 3b trial. Lancet Diabetes Endocrinol. 2018.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article