Vicks® Vaporub, pour soulager les symptômes liés aux infections des voies respiratoires

Depuis peu, on commence à comprendre comment agit Vicks® Vaporub utilisé depuis une centaine d'années pour soulager le rhume. Le menthol, l’huile essentielle d’eucalyptus et le camphre interagissent avec les récepteurs TRP (transient receptor potential) sensibles aux stimuli thermiques. Le menthol et l’huile essentielle d’eucalyptus (en particulier son composant le cinéole) sont des agonistes du TRPM8 respiratoire. Les vapeurs de menthol, de camphre et d’huile essentielle d’eucalyptus interagissent avec les récepteurs de la toux. Enfin, l'action antitussive du camphre reposerait sur l’inhibition des thermorécepteurs de température froide TRPA1 et l’activation de ceux de température chaude TRPV1 et TRPV3.

Vicks® VapoRub agit très rapidement et dégage le nez en 1 minute dans la moitié des cas, selon une étude récente, randomisée et contrôlée, menée auprès de 50 patients ayant un rhume avec congestion nasale (1). En application sur le thorax et le cou avant le coucher, Vicks® VapoRub soulage aussi l'enfant enrhumé, comme le montre une étude randomisée versus placebo (vaseline) et versus absence de traitement, réalisée en double aveugle chez 138 sujets âgés de 2 à 11 ans (2). Vicks® VapoRub a réduit significativement la toux nocturne (p < 0,01) par rapport au placebo, la congestion nasale par rapport à l'absence de traitement, et amélioré le sommeil des enfants et des parents par rapport aux deux comparateurs (p = 0,008 et p < 0,001 ; p = 0,006 et p < 0,001).

En pratique, il est recommandé d’appliquer Vicks® VapoRub une à deux fois par jour sur peau saine au niveau de la poitrine ou du cou (à partir de 6 ans), de préférence après la toilette, et de ne pas dépasser 2 applications par jour. Le site d’application ne doit pas être couvert et il faut veiller à se laver les mains après utilisation. Vicks® VapoRub est aussi utilisé en inhalation par fumigation 1 à 3 fois par jour (à partir de 12 ans). Le traitement est de trois jours dans les deux cas.

« Vicks Vaporub, associé au paracétamol par exemple (pour soulager les symptômes liés à la fièvre) est une solution qui a toute sa place dans l’arsenal de la prise en charge du rhume », souligne le Pr Roger Jankowski (ORL, CHRU de Nancy). Quant au Dr Florence Depery-Larigaudrie (pharmacienne, Paris), elle conseille souvent Vicks® VapoRub en cas de grosse congestion nasale pour soulager le patient, la nuit principalement. « En plus, les patients sont souvent intéressés par la double possibilité d’utilisation, en local ou en inhalation », a-t-elle constaté.


Claude Sarlin


« Un soulagement efficace des symptômes du rhume et de la toux pour toute la famille »

« Vaporub pommade en 5 points clés »

D'après le Dossier de presse : Infections des voies respiratoires : quelles solutions pour soulager la congestion nasale et la toux sèche ? P & G Pharmaceuticals. Paris, le 28 janvier 2016.

1. Eccles R et coll. : Efficacy of a Topical Aromatic Rub (Vicks VapoRub®)-Speed of Action of Subjective Nasal Cooling and Relief from Nasal Congestion. Open Journal of Respiratory Diseases 2015 ; 5 : 10-18.
2. Paul IM et coll. : Vapor Rub, Petrolatum, and No Treatment for Children With Nocturnal Cough and Cold Symptoms. Pediatrics 2010 ; 126 (6) : 1092-9.
3. McKemy D et coll. : Identification of a cold receptor reveals a general role for TRP channels in thermosensation. Nature 2002 ; 416 : 52-58.
4. Eccles R. Menthol: effects on nasal sensation of airflow and the drive to breathe. Curr Allergy Asthma Rep. 2003 ; 3(3) : 210-4.
5. Eccles R. Review: Menthol and Related Cooling Compounds, J. Pharm. Pharmacol. 1994 ; 46 : 618-630.
6. Morice AH et coll. : Effect of inhaled menthol on citric acid induced cough in, normal subjects, Thorax 1994 ; 49 : 1024-1026.
7. Plevkova et coll. : The role of nasal trigeminal nerves expressing TRP channels in modulation of cough threshold and urge to cough – possible clinical application Clinical and Translational Allergy 2013 ; 3 (Suppl 2):O17 http://www.ctajournal.com/content/3/S2/O17.
8. Haoxing Xu et coll. : Camphor Activates and Strongly Desensitizes the Transient Receptor Potential Vanilloid Subtype 1 Channel in a Vanilloid-Independent Mechanism. The Journal of Neuroscience 2005 : 25 (39) : 8924–8937.

9. Plevkova et coll. : The role of nasal trigeminal nerves expressing TRP channels in modulation of cough threshold and urge to cough – possible clinical application Clinical and Translational Allergy 2013 ; 3 (Suppl 2):O17 http://www.ctajournal.com/content/3/S2/O17.
10. Haoxing Xu et coll. : Camphor Activates and Strongly Desensitizes the Transient Receptor Potential Vanilloid Subtype 1 Channel in a Vanilloid-Independent Mechanism. The Journal of Neuroscience 2005 : 25 (39) : 8924–8937.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article