Zepatier®, un traitement de l’hépatite C qui tient compte de la maîtrise des comptes publics

Zepatier® (elbasvir/grazoprevir) a été développé de façon à pouvoir traiter un grand nombre de patients atteints d’hépatite C. Ce nouveau médicament a ainsi démontré son efficacité, avec une réponse virologique soutenue, chez environ 95 % des patients de génotype 1 ou 4 (soit 70 % des personnes infectées par le l’hépatite C en France), qu’il s’agisse de malades naïfs de traitement ou bien connus pour être difficiles à traiter. Son profil de tolérance est également apparu satisfaisant. C’est pourquoi la Haute autorité de santé a attribué à Zepatier® un SMR (service médical rendu) important et une ASMR (amélioration du service médical rendu) de niveau IV, comme c’est le cas pour les autres combinaisons thérapeutiques actuellement disponibles pour traiter l’hépatite C.

En plus d’une efficacité remarquable avec des taux de guérison obtenus chez de nombreux patients, Zepatier® possède des atouts économiques puisque son coût, de 28 732 euros pour une cure de 12 semaines, est près de 40 % inférieur à celui des traitements les plus utilisés.

Il faut à cet égard souligner que cet avantage financier est le résultat d’échanges constructifs menés entre MSD et les pouvoirs publics, à la suite de l’appel de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, « au sens des responsabilités des laboratoires pharmaceutiques » pour parvenir à des niveaux de prix permettant l’accès universel aux nouveaux traitements.

Engagé au plus près des patients depuis la découverte du virus, MSD se dit ainsi fier, par son approche, aussi bien clinique qu’économique, d’ouvrir la voie à l’élimination de l’hépatite C. 

Dr Marie-Laure Werner

Références
Communiqué de presse de MSD du 8 décembre 2016 : Zepatier® favorise l’accès universel aux nouveaux traitements de l’hépatite C en France.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article