Il y a anguille sous roche …

Les dernières rencontres de pédiatrie pratique ont été l’occasion de rappeler, de façon très didactique, la démarche diagnostique à adopter en pédiatrie devant des affections qui sont souvent bénignes (comme le « pied qui tourne » ou des maux de tête) mais qui peuvent cacher des pathologies graves nécessitant l’avis d’un spécialiste. 

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article