Où en sont les vaccins des personnes en attente de greffe rénale ?

Les praticiens sont invités à une vigilance accrue vis-à-vis des vaccinations des personnes en attente de transplantation rénale. Les recommandations insistent sur ce point, essentiel pour les patients. Pour savoir si le message est bien reçu, une étude a été menée auprès de 109 patients en attente de greffe rénale durant l’année 2020.

Les vaccinations concernées étaient le vaccin DTaP (diphtérie, tétanos, coqueluche), le vaccin antipneumococcique conjugué à 13 valences (PCV13), le vaccin antipneumococcique polysaccharidique à 23 valences (PPSV23), les vaccinations contre les hépatites A et B, le vaccin contre le zona. Le statut immunitaire vis-à-vis de la rougeole, les oreillons, la rubéole et la varicelle était testé.

Un monde pas vraiment idéal


Force est de constater que la situation est loin d’être idéale. Seulement 6 patients sur les 109 inclus ont reçu la totalité des vaccins recommandés dans cette situation. Les taux de vaccination par le DTaP ne sont que de 33 %, par le PCV13 de 58 % et par le PPSV23 de 67 %. Seulement 2 % des patients de plus de 50 ans ont reçu 2 doses de vaccin contre le zona, 28 % sont immunisés contre l’hépatite A et 66 % contre l’hépatite B. Parmi les 37 patients n’ayant pas d’anticorps de surface contre l’hépatite B, la majorité avaient reçu au moins 1 dose de vaccin. L’immunisation contre les oreillons, la rougeole, la rubéole ou la varicelle concerne de 79 % à 96 % des patients.

Notons que les plus de 50 ans ont des taux de vaccination supérieurs à ceux des moins de 50 ans en ce qui concerne le PCV13 et le PPSV23 (67 % vs 46 % et 74 % vs 58 % respectivement). C’est le cas aussi pour l’immunisation contre la rougeole (95 % vs 73 %), les oreillons (85 % vs 69 %), la rubéole (95 % vs 81 %) et la varicelle (100 % vs 92 %). Les patients dialysés ont des taux d’anticorps de surface contre l’hépatite B supérieurs à ceux des non dialysés.

La période précédant la transplantation offre une opportunité d’améliorer la couverture vaccinale de ces patients. Dans cette étude, 99 % des patients ont accepté la mise à jour proposée par l’équipe soignante.


Dr Roseline Péluchon

Référence
D’après la présentation de Gajurel K. : Vaccination in kidney transplant candidates. ID-Week - Washington D.C. - 19 - 23 octobre 2022 -

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article