Hold-up, l’ère de la calomnie

Paris, le vendredi 13 novembre 2020  – Un documentaire censé révéler la vérité sur l’épidémie de Covid-19, rencontre un grand succès sur les réseaux sociaux, malgré mensonges innombrables et théories absurdes.

On connait enfin l’origine du Sars-Cov-2. Non, le virus n’est ni d’origine naturelle, ni liée à un accident dans un laboratoire de Wuhan comme certains le pensent. Comme on pouvait s’en douter, l’épidémie est le fruit d’un complot mondial visant à détruire nos libertés et à créer une dictature mondiale. Qui est dans le coup ? A peu près tout le monde : les gouvernements, les médias (y compris le JIM ?), l’industrie pharmaceutique, sans oublier bien sur Jeff Bezos et Bill Gates, décidément toujours dans tous les mauvais coups.

Cette théorie complotiste quelque peu délirante est celle exposée par le documentaire Hold-Up. Financé via le site de financement participatif Ulule (qui dit avoir été trompé par les producteurs), ce film de près de 3 heures, réalisé par l’ancien journaliste Pierre Barnérias, se propose de « revenir sur ce hold-up incroyable » qu’est la crise sanitaire mondiale actuelle et de combattre « les mensonges, la manipulation et la corruption ».

La chloroquine au cœur de la théorie du complot

Ce n’est qu’après deux heure de visionnage que la théorie du complot mondial liberticide nous est enfin révélée. Avant cela, le film opère une avancée progressive dans le délire. Si le documentaire débute par des interrogations recevables  sur la gravité de l’épidémie et la proportionnalité des réponses qui lui ont été apportées, il finit rapidement par accumuler les mensonges et approximations. Les auteurs du film n’ont en réalité fait que rassembler les nombreuses théories du complot qui circulent sur Internet depuis le début de l’épidémie. On apprend entre autres chose que le gouvernement français a profité du confinement pour autoriser l’euthanasie ou que les autorités canadiennes ont créé des camps d’internement pour les personnes infectés.

Comme tout œuvre complotiste sur la Covid-19 digne de ce nom, le documentaire revient sur l’affaire de l’hydroxychloroquine. Le professeur Didier Raoult, qui défend depuis des mois l’efficacité de cette molécule contre la Covid-19 (pourtant remise en cause par de nombreuses études scientifiques), est présenté comme un véritable héros de la lutte contre le complot mondial. Le film nous explique notamment que le controversé article du Lancet du 22 mai dénonçant les effets secondaires graves de la chloroquine aurait provoqué une hausse importante de la mortalité de par le monde, information qui n’est bien sur fondée sur aucune donnée fiable. 

Deux prix Nobel parmi les intervenants !

L’une des forces du documentaire est d’être globalement irréprochable sur la forme et de compter plusieurs intervenants prestigieux comme le prix Nobel de chimie Michael Levitt (qui prédisait la fin de l’épidémie pour le mois de…février) ou le prix Nobel de médecine Luc Montagnier.

Certains participants semblent apparemment avoir été trompés. L’ancien ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy, qui est interviewé dans le documentaire, a déjà indiqué que ses propos avaient été tronqués et qu’il avait été trompé par le réalisateur pour s’engager dans cette galère.

Mis en ligne à titre payant ce mercredi, le documentaire a d’ores et déjà été piraté et offert gratuitement aux internautes. Le film rencontre un grand succès sur les réseaux sociaux et aurait déjà été vu des millions de fois. Plusieurs responsables politiques et notamment des membres de la majorité LREM s’inquiètent déjà des effets délétères de ce film et dénoncent ces mensonges. Ils demandent notamment la démission de la députée Martine Wonner, qui a participé au documentaire. L’animateur de CNews Pascal Praud a quant à lui créé la polémique en invitant sur son plateau l’un des producteurs du film.

Les rubriques de fact checking (vérification d’informations) des grands journaux d’information tournent en ce moment à plein régime pour tenter de démonter les nombreux mensonges et approximations de ce documentaire. Mais le mal est déjà fait : comme toujours, les adeptes du complot nous expliqueront que ces efforts des journalistes sont une preuve de la réalité du complot. Si peu de gens prendront la théorie défendue par le film comme argent comptant, il parviendra certainement en revanche à créer une confusion délétère dans les esprits.

Quentin Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (24)

  • J'ai vu le doc en entier...

    Le 13 novembre 2020

    ...avant sa disparition de youtube. La première partie est intéressante et exprime le ressenti de nombreux médecins. Il n'y a pas de complot, mais une incapacité de nos politiques. La dernière partie concernant les fantasmes de Bill Gates relève du procès d'intention.
    Le re-confinement à des fins politiques est une réalité quotidienne au pays de la Révolution. Macron vient de perdre sa réélection.

    Dr Bernard Albouy

  • Très difficile...

    Le 13 novembre 2020

    ...de réagir sur ce sujet.
    Sans heurter qui que ce soit, ou se retrouver catalogué dans un camp ou dans l'autre.

    Nous savons tous que le Net regorge de tout, du meilleur au pire.
    Ceux qui ont quelque chose entre les deux oreilles savent faire le tri.
    Les autres ne changeront pas d'avis quoiqu'il arrive.

    A mon avis, qui évidemment n'engage que moi, la théorie complotiste mondiale était discréditée, sauf parmi les paranoïaques.
    Un "documentaire" de plus n'y changerait rien.

    Mais, mais....
    Pourquoi cette censure généralisée ?
    Le doc n'est plus accessible nulle part, certains sites sont bloqués.
    Si c'était un montage des Marx Brothers, pourquoi autant de rapidité et d'efficacité rare dans la censure ?

    Du jamais vu.

    Bizarre ? Vous avez dit bizarre mon cher cousin ?
    De quoi apporter du crédit à un truc qui serait passé inaperçu ou presque.

    Dominique Barbelet


  • Ah le complot !

    Le 13 novembre 2020

    Ce mot là devrait être interdit de tout débat tant il le clôt dès qu'il est prononcé. En effet, l'accusation de complotisme permet par un coup de baguette magique de ne plus discuter du fond. Finalement, tel l'arroseur arrosé, qui est le plus complotiste des deux? La question se pose. Car pour ma part, j'essaie de tendre vers un point moins manichéen, et ce n'est pas parce que les thèses développées ne correspondent pas à la doxa, pensée unique, ou main Stream, appelons ça comme on veut, tout le monde aura compris, qu'il faut jeter le bébé avec l'eau du bain.

    On pourra toujours discuter du fond et de la forme, il n'empêche que les questions sans réponse du fait d'une absence cruelle d'ouverture et de débat démocratique entrainent un climat lourd et propice au développement de certaines idées. Donc moi, en tant que médecin, j'aimerai bien qu'on m'explique simplement pourquoi un jour le masque est inutile et ensuite il devient obligatoire même à l'extérieur? Pourquoi on est un des seuls pays à avoir ce débat sur l'hydroxychloroquine. Pourquoi le Lancet gate ne fait pas plus de bruit, cette affaire est ahurissante et les médias la considère comme quantité négligeable. Et enfin, pour mettre un peu d'huile sur le feu, comment peut-on vraiment faire confiance à des médias en grande partie aux mains de l'oligarchie financière ? (sauf France soir, Sud radio, le Canard enchainé et le Monde diplomatique pas l'autre celui du decodex !). Allez, bonne réflexion!

    Dr Vincent Bentolila

Voir toutes les réactions (24)

Réagir à cet article