Rajeunissement de la vulve : la polémique au plus haut sommet de l’Etat

Une « influenceuse » et starlette de la télé-réalité, Maeva Ghennam, s’est vantée d’avoir bénéficié d’une intervention, reposant sur l’utilisation de « radiofréquences » et de « mésothérapie », lui ayant permis de rajeunir son vagin (elle a 24 ans…). Elle avance : « on dirait que j’ai 12 ans »... Des propos qui ont suscité la polémique y compris au plus haut sommet de l’État. Marlène Schiappa, ministre chargée de la citoyenneté a écrit sur les réseaux sociaux : « Je m'interroge sur le fait de promouvoir des pratiques chirurgicales spécifiques et non prouvées par des études scientifiques » avant de rapprocher cette pratique des certificats de virginité « cette pratique d'un autre âge dégradante pour les femmes ». Aussi elle demande au Collège de gynécologie de se positionner sur ces techniques de rajeunissement de la vulve.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (8)

  • Du moment que, elle, y croit

    Le 08 septembre 2021

    Si elle est contente et qu'elle a payé de sa poche, ça ne me dérange pas. Ceux qui me dérangent, ce sont les kamikazes du sport ou de la chasse... les crétins qui font du ski hors piste, du saut à l'élastique, ou qui chassent en état d'ivresse. Ces derniers coûtent cher à la collectivité pour un bénéfice zéro en terme de santé.
    Plus globalement se pose le coût des soins esthétiques ou de confort (implants mammaire, lifting visage), et le coût des sports et conduites à risque, et leur impact financier.

    Les coquetteries vulvaires de Madame ne me regardent pas si elle ne me coûtent rien.

    Dr Isabelle Herry

  • La dame est certes libre de payer pour des imbécillités

    Le 08 septembre 2021

    ...mais la promotion médiatique de pratiques charlatanesques devrait mériter des poursuites judiciaires.
    ...et surtout les praticiens de ces activités devraient être interdits d'exercer.

    Dr Pierre Rimbaud

  • Science

    Le 09 septembre 2021

    C'est vrai, Mme Schiappa, il manque des essais en double aveugle, ou à l'insu de son plein gré, pour s'assurer de l'effectivité de la méthode, merci de nous donner un point de vue vraiment scientifique.

    Dr Gilles Bouquerel

Voir toutes les réactions (8)

Réagir à cet article