Risques vasculaires après les vaccins anti-Covid, la réalité des chiffres

Peu de temps après l’autorisation d’utilisation du vaccin ChAdOx1 nCoV-19 (OxfordAstraZeneca), des cas de thrombocytopénies et d’accidents thromboemboliques ont été signalés dans plusieurs pays européens. Ils ont rapidement conduit à des modifications des indications du vaccin.

Une équipe du Royaume-Uni publie les résultats d’une étude évaluant ces risques, après vaccination par 1 dose de ChAdOx1 nCoV-19 (OxfordAstraZeneca) ou de BNT162b2 mRNA (Pfizer-BioNTech), ou après un test positif au SARS-CoV-2. Les données concernent environ 30 millions de personnes en Angleterre entre décembre 2020 et fin avril 2021. Le critère principal était une hospitalisation ou le décès par thrombocytopénie, accident thromboembolique veineux ou artériel, dans les 28 jours suivant la première dose de vaccin ou un test positif.

Les données confirment une augmentation de 33 % du risque de thrombocytopénie et de 10 % du risque d’accident thromboembolique veineux dans les 8-14 jours après la vaccination par le ChAdOx1 nCoV-19 (OxfordAstraZeneca). En revanche, il n’est pas constaté d’augmentation du risque de thrombose artérielle. Inversement, le vaccin par le BNT162b2 mRNA (Pfizer-BioNTech) est associé à un accroissement de 6 % du risque de thrombose artérielle 15 à 21 jours après la vaccination, mais il n’apparaît pas d’élévation du risque de thrombocytopénie ou d’accident thrombotique veineux. Une augmentation du risque de thrombose des sinus veineux cérébraux est retrouvée aussi après la première dose des deux vaccins, mais leur très faible nombre nécessitera confirmation par d’autres travaux.

Moins de danger qu’avec l’infection elle-même

Notons que si ces risques sont réels, ils sont plus faibles que ceux associés à une infection par le SARS-CoV-2, dans la même population. En effet, après un test positif, le risque de thombocytopénie est multiplié par plus de 5, celui de thrombose veineuse par 14 et celui de thrombose artérielle par 2.  

En pratique, cela correspond à un excès de 107 thrombocytopénies pour 10 millions de personnes vaccinées par le ChAdOx1 nCoV-19 (OxfordAstraZeneca), ou 66 accidents thromboemboliques ou 7 thromboses des sinus cérébraux. Pour le vaccin BNT162b2 mRNA (Pfizer-BioNTech), le risque supplémentaire est de 143 cas d’accidents vasculaires ischémiques pour 10 millions de vaccinés.

Mais pour 10 millions de sujets infectés par le SARS-CoV-2, l’on peut attendre 934 cas supplémentaires de thrombocytopénies, 12 614 accidents thromboemboliques veineux, 1 699 accidents vasculaires cérébraux ischémiques et 20 thromboses des sinus cérébraux.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Hippisley-Cox J et coll.: Risk of thrombocytopenia and thromboembolism after covid-19 vaccination and SARS-CoV-2 positive testing: self-controlled case series study. BMJ 2021;374:n1931. doi.org/10.1136/BMJ.N1931

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (7)

  • Et le Janssen ?

    Le 07 septembre 2021

    Tous ces accidents thrombo-emboliques sont hyper-fréquents après le Janssen. Non diagnostiqués ils sont souvent mortels et devraient entrainer la mise a la poubelle de tous les
    stocks. Médecin interniste retraité j'ai diagnostiqué une thrombose veineuse rénale et cave avec insuffisance rénale majeure rattrapée avec le Xarelto,
    Que fait Véran? Il est vrai que les accidents ne sont pas tous diagnostiqués ou reliés au vaccins
    et que de plus le système de signalisation aux organismes de santé (DAS, ARS ,Service d'infectiologie d'Avicenne 93) est désespérant.
    Certains pharmaciens qui enregistrent et déclarent les accidents ne veulent plus délivrer ce vaccin. Mais combien de morts ne sont pas reliées au vaccin ?

    Dr Joseph Mignen

  • Et par tranche d’âges ?

    Le 08 septembre 2021

    Il ne faut pas présenter les choses en global mais par tranches d’âges.

    Adrien Verlaine

  • La relativité des chiffres et la grossesse

    Le 08 septembre 2021

    Le travail analysé est pourvu d’un bel abstract visuel pédagogique.

    1- Concernant la BONNE TOLERANCE HORS GROSSESSE MAIS AUSSI HORS VARIANTS DELTA, les reculs publiés sont tout au plus de 6semaines* à 6mois** et alors en accord avec les évaluations princeps dont la femme enceinte mais aussi les PRIMO-INFECTES étaient EXCLUS.
    • La stabilité des données à 6s et 6mois incite à dire qu’il est probablement plus important d’insister sur le NOMBRE de patients que sur la durée de suivi, les intolérances sévères étant PRECOCES : Les aspects graves mais rares sont tous passés sous le radar des phases3 pivots, toutes plateformes confondues
    Bien noter cependant des intervalles de confiance larges* qui justifient le maintien de la vigilance
    * Barda N et coll . Safety of the BNT162b2 mRNA Covid-19 Vaccine in a Nationwide Setting. N Engl J Med. 2021 Aug 25 doi: 10.1056/NEJMoa2110475
    *Klein NP et coll . Surveillance for Adverse Events After COVID-19 mRNA Vaccination. JAMA. Sept03, 2021 doi:10.1001/jama.2021.15072
    **Thomas SJ et coll . Six month safety and efficacy of the BNT162b2 mRNA covid-19 vaccine. medRxiv 2021 July28 [Preprint] doi.org/10.1101/2021.07.28.21261159

    • Chaque thrombose , chaque thrombopénie « post-vaccinale » doit être confrontrée au risque majoré notoire de même évenement lié à l’infection elle-même … ou à la co-existance / proximité des deux :
    C'est la démarche qu'avait initié nos collègues de l'HEGP : Smadja DM et coll. Vaccination against COVID-19: insight from arterial and venous thrombosis occurrence using data from VigiBase . Eur Respir J. 2021 Apr16 ;2100956. doi:10.1183/13993003.00956-2021
    La base de données (VigiBase) étudiée est celle de l’OMS : internationale , la population vaccinée analysée était quinze fois plus importante que celle analysée par l’Agence européenne du médicament . Un Suivi au 16/3/2021 : Janssen (Johnson & Johnson) non analysé alors.

    Une lecture « primaire » du travail UK analysé fait conclure ... que les vaccinés ont plus de risque que les non vaccinés après première dose.

    Ces évaluations comparatives chiffrées, plaisir du chiffre, doivent être TRES prudentes :
    • L’évènement « vaccination » est univoque, binaire
    • L’événement « infection SARS-CoV-2 » est multifacettes en fonction du terrain , de la gravité avec le gouffre des formes asymptômatiques

    Attendre au moins 6mois après une primo-infection documentée semble raisonnable
    Sinon, pratiquer une sérologie pré-vaccinale dans la perspective éventuelle du mono-dose ARNm est raisonnable chez l’immunocompétent
    Rechercher une infection concomitante en présence d’une thrombose , d’une thrombopénie « post-vaccinale » est raisonné , à fortiori en climat Delta

    2- Remarques sur ARNm et GROSSESSE , exclue des randomisations pivot toute plateformes confondues et dépourvue de randomisation publiée depuis
    La grossesse interfère t’elle avec nos acquis sur la tolérance ARNm ? : Pas de réponse factuelle actuelle
    Très intuitivement, un risque majoré de THROMBOSE vasculaire artérielle et/ou veineuse pourrait être attendu
    L’évaluation UK* analysée mentionne bien sûr les thromboses mais PAS de grossesse évaluée (1/12/2020 -24/4/ 2021) dans cette étude menée après une dose. Pour 1 471 915 femmes 16-40ans vaccinés 1dose Pfizer (Moderna non évalué). Hors grossesse donc :
    Majoration de 6 % (37) du risque de thrombose artérielle 15 à 21 jours après la vaccination
    Augmentation du risque de thrombose veineuse cérébrale et leur morbidité : évoqué mais flou
    Au 12/4/2021 le risque avait été chiffré* : Pfizer (0déclaré/N millions de doses), Moderna (3/84,7 millions de dose):

    *Rizk JG, Gupta A, Sardar P et coll . Clinical Characteristics and Pharmacological Management of COVID-19 Vaccine–Induced Immune Thrombotic Thrombocytopenia With Cerebral Venous Sinus Thrombosis: A Review. JAMA Cardiol. August 10, 2021. doi:10.1001/jamacardio.2021.3444

    Pas de modification évaluable pour thrombocytopénie ou de thrombose veineuse non cérébrale:
    *Hippisley-Cox J et coll . Risk of thrombocytopenia and thromboembolism after covid-19 vaccination and SARS-CoV-2 positive testing: SELF-CONTROLED case series study. BMJ. 2021 Aug2 Aug26;374:n1931. doi: 10.1136/bmj.n1931 Bel abstract visuel

    3- Une attente légitime : que deviendra cette évaluation après … seconde dose bien tolérée ?

    Dr JP Bonnet , vacciné

Voir toutes les réactions (7)

Réagir à cet article