Vaccination : les généralistes l’affirment : « l’intendance ne suit pas » !

Paris le vendredi 15 janvier 2021 - C’était là l’un des engagements des autorités sanitaires : mettre le médecin généraliste au cœur de la campagne de vaccination contre la Covid-19. Mais les différents revirements dans la stratégie gouvernementale et notamment  l’ouverture de centres de vaccination semblent être à l’origine d’un cauchemar logistique à seulement quelques jours de l’ouverture de la campagne de vaccination pour les personnes de plus de 75 ans.

Colère des syndicats de généralistes

Deux des principaux syndicats de médecins libéraux ont dénoncé ce jeudi les difficultés rencontrées sur le terrain auprès des pouvoirs publics pour ouvrir des centres de vaccination et obtenir des doses de vaccin. Lors d’une conférence de presse, le président de MG France a affirmé que « la colère montait » chez les généralistes.

« On ne donne pas les moyens de fonctionner aux centres de vaccination libéraux pour administrer le vaccin contre le Covid-19 » a-t-il notamment affirmé.

Témoignages à la clé, le médecin affirme : « on n'a pas des autorisations facilement, ni de dotations en vaccins, qu'on doit négocier ». Au centre des préoccupations, l’approche de nouveau hospitalo-centrée de la gestion de la campagne de vaccination.

Autre responsable de cette lenteur, la « lourdeur de l’administration », selon Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, premier syndicat chez les médecins libéraux.

Plus de livraisons pour les généralistes !

« On a utilisé un sixième des vaccins livrés par Pfizer », soit un peu moins de 250 000 doses sur environ 1,5 million de doses reçues, a souligné le président de la CSMF qui souhaite que les flacons soient débloqués pour la vaccination des professionnels de santé de moins de 50 ans. « Le pays doit tout faire pour préserver ses soignants qui sont au front », a-t-il justifié.

Confiance contre logistique

Pourtant, le retour d’expérience de la campagne de vaccination contre la grippe H1N1 semblait avoir conduit les autorités à chercher à s’appuyer sur les généralistes pour la vaccination.

Mais il est vrai qu’à l’heure actuelle, les conditions de conservation du vaccin Pfizer BioNTech rendent difficile tout acheminement vers les cabinets libéraux. D’après Agnès Giannotti, médecin interviewée par RTL, « les conditions de conservation font que le gouvernement a pris une autre option qui est la vaccination en centre ».

C.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (6)

  • Explications bidon

    Le 15 janvier 2021

    Il n'y a pas de problème de conservation du vaccin BioNtech Pfizer : je me rends au centre de conservation (a priori l'hôpital du coin qui a un congélateur spécial à - 80°C), je retire le nombre de flacons nécessaires (1 flacon = 5 doses individuelles à reconstituer), je les transporte dans ma glacière jusqu'à mon réfrigérateur dans mon cabinet, je laisse le lot une nuit (au moins 8h) dans le freezer, et je commence à vacciner ensuite (par groupes de 5, évidemment) dans mon cabinet après une consultation orale (2 questions :" êtes vous allergique GRAVE, et vous ai-je déjà vacciné contre la grippe ces 3 dernières semaines ?") et je n'oublie pas de donner un rendez vous pour le rappel dans 3 à 6 semaines.
    Est-ce compliqué ?

    Si vous répondez "oui" postulez un emploi au ministère de la santé ! et n'oubliez pas de conseiller le gouvernement !

    Dr F Chassaing, content d'avoir pu être vacciné.
    Courage à tous mes collègues qui veulent vacciner.

  • Mémoire

    Le 15 janvier 2021

    On a de la mémoire. On s'en souviendra.

    Dr Isabelle Herry

  • Retour d'experience

    Le 15 janvier 2021

    Trop fort... l'EHPAD dont je suis le medco a été sélectionné la semaine dernière pour être vacciné cette semaine ... j'accepte pour mes 60 patients le challenge pour en quelques jours obtenir consentements des familles,des tuteurs, les consultations prevaccinales etc etc

    Tout est donc prêt pour le jour J mais voilà l'ARS me dit alors: on a les doses mais vous n'aurez pas les consommables... Super pas de problème je me débrouillerai avec ma réserve perso de seringues leur dis je ! Et finalement hier je reçois mes 12 flacons avec... 300 seringues! pas mal, non ?

    Dr Grégoire Martocq
    Ouf ce soir tous sont vaccinés , ils vont bien et les 12 doses supplémentaires ont fait la joie de differents intervenants dont mes 5 associés
    Dr Grégoire MARTOCQ

Voir toutes les réactions (6)

Réagir à cet article