Lassitude

C’est le sentiment qui croît en chacun d’entre nous à mesure que la pandémie n’en finit pas de mourir et de renaitre.

Lassitude des quelques dizaines de milliers de soignants de première ligne dans les services d’urgence et de réanimation confrontés, pour la deuxième fois en quelques mois, à un raz de marée de patients souffrant de détresse respiratoire.

Lassitude des centaines de milliers d’autres professionnels de santé devant retarder des soins, bouleverser des suivis, prendre en charge les perturbations psychiques induites par l’épidémie.

Lassitude de dizaines de millions de nos concitoyens devant les restrictions de leurs libertés et les menaces qui pèsent sur leur revenu et leur avenir.

Lassitude de tous, parasités par un sujet de préoccupation unique et par la répétition en boucle obsessionnelle des mêmes informations et des mêmes discours, souvent infantilisants, sur ce qu’il aurait fallu faire, ce que l’on devrait faire, ce que l’on ne pourra plus faire…

Lassitude des Français confrontés à des rafales de décisions souvent contradictoires, parfois courtelinesques, toujours muries dans le secret de Conseils d’En Haut.

Lassitude enfin de centaines de milliers de lecteurs de revues médicales de par le monde (dont ceux du JIM !) face aux montagnes de publications souvent contradictoires sur une seule maladie, son épidémiologie, sa clinique, sa physiopathologie, son traitement et sa prévention qui nous laissent un goût de trop plein et de pas assez.

Dr Alexandra Roublev

Suivez l'épidémie en direct en cliquant ici

Articles médicaux

Articles Pro et Société

Bibliothèque