Exposition à la Dépakine in utero : quelle responsabilité de l’Etat ?

Pour la première fois,  la justice administrative se prononce aujourd’hui sur la responsabilité de l’État dans l’affaire de la Dépakine dans le cadre de requêtes déposées par trois familles dont les enfants sont lourdement handicapés après avoir été exposés  à la Dépakine in utero.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article