Faible mobilisation pour défendre le droit à l’avortement en Pologne

Alors que le Parlement a accepté d’examiner une pétition visant à interdire les interruptions volontaires de grossesse en cas de malformation grave du fœtus, soit 95 % des avortements pratiqués en Pologne, le collectif « Grève nationale des femmes » appelait à manifester hier à Varsovie. Dans la capitale enneigée, seul un millier de personnes avaient répondu à l’appel.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article