Gynécologue accusé de violences sur des patientes : une enquête interne ouverte à l’hôpital Tenon

Les agissements d'un professeur de médecine "spécialiste de l'endométriose" à l’hôpital Tenon (Paris) ont été dénoncé ces derniers jours par une vingtaine de patientes et d'anciens internes. Ces récits font état de "viols gynécologiques, de paroles méprisantes, d'actes non-consentis, d'actes douloureux". À la suite de ces dénonciations, une enquête interne a été ouverte.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Je suis effondré

    Le 26 septembre 2021

    Cet homme a toute mon admiration. Sa tête est déjà sur la pique médiatique et sa réputation ternie à jamais sans attendre les résultats d'une enquête interne. Peut-être a-t-il enfreint les nouvelles lois de la sanctuarisation corporelle ? Peut-être a t-il choqué les mee too du doigtier et les cerbères du spéculum ? Je connais sa rigueur scientifique, sa justesse opératoire, son dévouement, bref ses qualités exceptionnelles d'homme et de praticien. J'espère que nous serons nombreux à témoigner en sa faveur.

    Dr Pierre Castaing

Réagir à cet article