Le CNGE opposé à la suppression de l’AME

Alors que le futur projet de loi sur l’immigration pourrait proposer de supprimer l’aide médicale d’Etat (AME), pour la limiter à la prise en charge des soins urgents, le Collège national des généralistes enseignants (CNGE) rappelle son opposition à cette réforme. Pour ces omnipraticiens, la suppression de l’AME est non seulement une faute morale mais également un non-sens économique, puisque « ne pas assurer un accès aux soins primaires à des personnes, particulièrement celles en situation de précarité, peut conduire in fine la société à devoir assumer des dépenses plus importantes ».

Copyright © 2023 JIM SA. Tous droits réservés.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article