Procès de Farida C. : la souffrance des soignants évoquée

Deux mois de prison avec sursis ont été requis lundi à l'encontre de Farida C, infirmière, jugée pour avoir jeté des projectiles contre les forces de l'ordre en juin à Paris, en marge d'une manifestation de soutien aux soignants éprouvés par la crise sanitaire.

Néanmoins, le procureur a souligné : « Les conditions de travail sont difficiles, on peut comprendre ce qu'elle évoque en termes de frustration, de ras-le-bol, ce qui peut mener à commettre des actes dans lesquels on ne se reconnaît plus ».

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article