Remboursement des actes des psychologues : oui, mai…

Dans un communiqué, les spécialistes CSMF estiment que « Les soins prodigués par les psychologues ne sauraient s’exonérer du parcours de soins initié par le médecin traitant ou le psychiatre au regard d’un contexte clinique préalablement défini. Au cours des soins et selon un protocole clairement établi, dans la mesure où ce contexte clinique peut évoluer, un avis psychiatrique doit être requis. L’éventuel conventionnement des psychologues imposera la requalification du travail des psychiatres à une juste valeur. De nécessaires augmentations tarifaires devront être appliquées ».

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article