ROSP : la FMF et le SML demandent l’application de la clause de sauvegarde

Malgré une enveloppe globale en légère hausse (294 millions d'euros vs 291,1 millions l’an passé), la FMF et le SML craignent que de nombreux médecins soient perdants cette année vis-à-vis de la ROSP. Aussi, ils exigent que la CNAM applique « sans tergiversations inutiles, la clause de sauvegarde prévue afin de compenser les écarts de cette rémunération ».

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article