Tendinopathies de la coiffe des rotateurs : attention à l’abus de chirurgie

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie ce mardi de nouvelles recommandations sur la prise en charge adéquate des douleurs de l’épaule non traumatique, dues dans plus de 70 % des cas à une pathologie de la coiffe des rotateurs. La HAS note notamment « un recours trop fréquent à la chirurgie » et rappelle que « dans la tendinopathie non rompue de la coiffe des rotateurs, la chirurgie n’a pas d’intérêt ». Le traitement principal est donc médico-fonctionnel (antalgiques, kinésithérapie, éducation…)

Copyright © 2023 JIM SA. Tous droits réservés.

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article