Tumeurs de la vessie : des solutions permettent enfin de répondre aux problèmes d’approvisionnement

Une pénurie de BCG Medac avait conduit l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) à mettre en place un système de priorisation afin d’allouer d’abord aux patients atteints d’un cancer de la vessie les plus sévèrement atteints les traitements disponibles. Aujourd’hui, la situation revient à la normale et toutes les prescriptions vont pouvoir être honorées, mais le maintien de la vigilance s’impose.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article