Intérêt d’une supplémentation en zinc au cours des diarrhées cholériformes de l’enfant

Le choléra est une maladie infectieuse diarrhéique due à des souches appartenant aux sérogroupes 01 et 0139 du Vibrio cholerae. Il se manifeste par une diarrhée massive aqueuse, des vomissements, une déshydratation et une acidose métabolique entraînant le décès si le patient n’est pas efficacement pris en charge. Il s’agit de la forme la plus sévère des diarrhées sécrétoires, associée à une forte mortalité dans plusieurs parties du monde. Le traitement consiste en premier lieu à compenser les pertes hydriques et électrolytiques. Plusieurs traitements ont été testés afin de réduire le volume des selles (VS) et la durée de la diarrhée (DD), y compris des agents antisécrétoires, comme la chlorpromazine, mais aucun n’a montré une efficacité clinique. L'antibiothérapie est efficace mais l'émergence de souches multirésistantes en limite l'indication. Chez les enfants présentant des diarrhées chroniques, une perte importante de zinc dans les selles, de l’ordre de 300 µg/kg/jour, a été rapportée. De plus, la supplémentation en zinc (SZ) chez les enfants présentant une diarrhée aiguë a été associée à une réduction de 28 % du VS et de 33 % de la DD.

Afin d’étudier l’impact de la SZ sur le choléra, une équipe de Dhaka (Bangladesh) a réalisé un essai randomisé en double aveugle contre placebo, dans lequel 179 enfants âgés de 3 à 14 ans atteints de choléra ont été inclus. Le diagnostic avait été confirmé par la présence du Vibrio cholerae dans les selles. Les enfants ont alors été divisés en deux groupes de traitement : 30 mg de zinc par jour (n = 90) ou placebo (n = 89) jusqu’à la guérison. Tous ont également reçu une dose de 12,5 mg/kg d’érythromycine orale en suspension toutes les 6 heures pendant 3 jours.

Dans chaque bras de traitement, 82 enfants ont terminé l’étude. Les résultats ont montré qu’il y avait significativement davantage d’enfants guéris dans le bras zinc par rapport au bras placebo à J2 (49 % versus 32 % ; p = 0,032) et à J3 (81 % versus 68 % ; p = 0,03). La SZ a permis une réduction de 12 % de la DD par rapport au placebo (64,1 versus 72,8 heures ; p = 0,028) et de 11 % du VS (1,6 versus 1,8 kg/jour ; p = 0,039).

En conclusion, la supplémentation en zinc réduit significativement la durée de la diarrhée et le volume des selles au cours du choléra pédiatrique. Il reste à évaluer l’effet de la supplémentation en zinc dans les diarrhées aiguës liées à d’autres agents, tel Escherichia coli.

Dr Khodor Chatila

Références
Roy S K et coll. : Zinc supplementation in children with cholera in Bangladesh: randomised controlled trial." BMJ 2008, en ligne avant publication le 8 janvier, BMJ, doi:10.1136/bmj.39416.646250.AE.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.