Des critères IRM simplifiés dans la sclérose en plaques

Les stratégies diagnostique et thérapeutique dans la sclérose en plaques (SEP) ont changé au cours des 5 dernières années. Plusieurs études ont en effet montré que les interférons utilisés dès la première poussée diminuaient le risque de récidives et potentiellement l’évolution vers un handicap irréversible. Le diagnostic est devenu de plus en plus précoce à la suite de plusieurs travaux ayant précisé la spécificité et la sensibilité des anomalies IRM détectées dès le premier événement clinique. Les critères IRM, dits de Mac Donald publiés en 2001, ont été révisés en 2005. En 2006, des critères plus simples ont été proposés et viennent d’être validés dans un travail multicentrique européen publié dans le Lancet Neurology. En quoi se distinguent ces différents critères et quel est l’intérêt de ces nombreuses modifications ?

Le diagnostic de SEP repose sur la mise en évidence d’une dissémination spatiale et temporelle. Les critères de Mc Donald de 2001 n’attribuaient que peu de poids aux anomalies médullaires et nécessitaient de compter soigneusement les plaques. La dissémination temporelle ne pouvait être affirmée qu’après un délai de 3 mois. La révision des critères corrigent ces limites et diminue le délai à un mois.

Les nouveaux critères sont plus simples à mémoriser et n’imposent pas de réaliser une IRM avec injection de gadolinium, ni de délai pour confirmer la dissémination temporelle. Il suffit de mettre en évidence une lésion dans deux des sites caractéristiques au moins : périventriculaire, juxtacortical, fosse cérébrale postérieure et moelle épinière.

De plus, une nouvelle lésion T2 sur l’IRM de suivi est suffisante pour affirmer le diagnostic.

Ces nouveaux critères ont été comparés aux anciens critères chez 208 patients suivis pendant 3 ans. La sensibilité des nouveaux critères était meilleure : 72 %, et la spécificité similaire 87 %. Ces critères étant plus simples, il est vraisemblable qu’ils seront largement utilisés dans la pratique quotidienne.

Dr Christian Geny

Référence
Swanto JK et coll. : MRI criteria for multiple sclerosis in patients presenting with clinically isolated syndromes: a multicentre retrospective study. Lancet Neurol 2007 ; 6 : 677-86.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article