Au cœur des brèves de 10 grands essais cliniques

1 - Péricardites : le rilonacept réduit le risque de récidives

En cas de péricardite récidivante, l’injection sous cutanée une fois/semaine de rilonacept, un anti-interleukine-1 (IL-1) (l’IL est la cytokine principale de l’inflammation produite par les monocytes et les macrophages) disponible en France, diminue rapidement les récidives.

RHAPSODY : Rilonacept an IL-1α and IL-1β Trap Resolves Pericarditis Episodes and Reduces Risk of Recurrence in a Phase 3 Trial of Patients With Recurrent Pericarditis).

2 - Un mois de DAAP suffirait ?

One-Month DAPT, première étude randomisée à avoir comparé, chez plus de 3 000 patients, une DAAP de 1 mois versus une double anti-agrégation plaquettaire (DAAP) de 6 à 12 mois, toutes 2 suivies par aspirine seule, montre, avec un suivi de 12 mois, qu’une DAAP de 1 mois est aussi efficace qu’une DAAP plus longue (sauf peut-être en cas de syndrome coronaire aigu [SCA]). Pour mémoire : après angioplastie + stent actif, la DAAP est actuellement conseillée pendant 6 mois, voire 12 mois en cas de SCA.

One-Month DAPT (Double antiagregation platelet trial)

3 - Les EI des statines seraient rares et liés à un effet nocebo

Cette étude randomisée suggère que les effets secondaires attribués aux statines sont réels mais rares (10 % des cas) ; ils seraient, en grande partie, liés à un effet nocebo induit par la prise du comprimé.

SAMSON : Three-arm N-of-1 Trial With Statin, Placebo and Tablet Free Periods, to Verify Side Effects and Identify Their Cause).

4 - Associer le ticagrélor à l’aspirine après un AIT/AVC

Après un AIT/AVC associé à une sténose carotide, à 30 jours, ticagrélor + aspirine est plus efficace que l’aspirine seule.

THALES (Ticagrelor Added to Aspirin in Acute Ischemic Stroke or Tia of Atherosclerotic Origin).

5 - Le rivaroxaban, alternative aux AVK en cas de FA

Cette étude randomisée (1 005 patients) montre qu’en cas de fibrillation atriale (FA) sur bioprothèse mitrale, le rivaroxaban (20 mg/j) est une alternative valide aux antivitamine K (AVK).

RIVER (Rivaroxaban in Patients with Atrial Fibrillation and a Bioprosthetic Mitral Valve).

6 - IC : l’omécamtiv mécarbil réduit les hospitalisations

Chez les patients en insuffisance cardiaque (et surtout si la fraction d’éjection ventriculaire gauche [FEVG] est ≤ 28 %), l’omécamtiv mécarbil, nouvel activateur sélectif de la myosine, diminue les hospitalisations pour insuffisance cardiaque sans modifier la mortalité cardiovasculaire (CV).

GALACTIC-HF (Omecamtiv Mecarbil in Chronic Heart Failure With Reduced Ejection Fraction: The Global Approach to Lowering Adverse Cardiac Outcomes Through Improving Contractility in Heart Failure).

7 - Intérêt de Ferinject® en cas d’IC associée à un déficit en fer

En présence d’une insuffisance cardiaque avec FEVG < 50 % associée à un déficit martial (ferritine <100 ng/ml ou 100-299 ng/ml avec saturation de la transferrine < 20 %), le carboxymaltose ferrique IV (Ferinject®) initié dès l’hospitalisation versus placebo, réduit significativement de 26 %, à 52 semaines, les ré-hospitalisations pour insuffisance cardiaque.

AFFIRM-AHF (a randomised, double-blind, placebo-controlled trial comparing the effect of intravenous ferric carboxymaltose on hospitalisations and mortality in iron-deficient patients admitted for acute heart failure).

8 - FA paroxystique : l'ablation avant les médicaments

En première intention, l’ablation d’une FA paroxystique est supérieure au traitement antiarythmique pour diminuer les récidives notamment symptomatiques.

EARLY-AF (Early Invasive Intervention for Atrial Fibrillation).

9 - Le patch ECG dix fois plus sensible que l’ECG standard

Après une intervention de chirurgie cardiaque, le patch ECG (SEEQ, Medtronic ou CardioSTAT, Icentia) permet de détecter, à 30 jours, dix fois plus de FA que l’ECG/Holter standard.

SEARCH-AF (Enhanced Monitoring for Atrial Fibrillation Following Cardiac Surgery).

10 - Epanova® ne réduirait pas plus les ECV majeurs que l’huile de maïs

Cet essai multicentrique, randomisé, mené en double aveugle chez 13 078 patients à haut risque CV, montre que l'adjonction, à la statine, d’acides gras oméga-3 (4 g/jour) versus huile de maïs, ne réduisait pas les événements CV majeurs.

STRENGTH (Cardiovascular Outcomes With Omega-3 Carboxylic Acids [Epanova] in Patients With High Vascular Risk and Atherogenic Dyslipidemia).

Dr Robert Haïat

Référence
Congrès annuel de l’American Heart Association (AHA). Du 13 au 17 novembre 2020 (virtuel).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article