Les aides au sevrage doivent inclure les doubles utilisateurs

Beaucoup de fumeurs souhaitant arrêter se tournent vers le vapotage mais pour beaucoup d’entre eux, la consommation de tabac ne s’arrête pas à l’initiation du vapotage. Il semble que cette double utilisation retarde l’arrêt définitif du tabac et augmente aussi l’exposition aux produits toxiques. 

Une équipe néo-zélandaise a évalué l’efficacité d’une intervention d’aide au sevrage ciblant spécifiquement les fumeurs utilisant à la fois la cigarette et la cigarette électronique. Un essai randomisé contrôlé a été mené, et des fumeurs doubles utilisateurs ont été randomisés en 3 groupes. Les uns (n = 1 154) recevaient un livret classique d’aide au sevrage tabagique, dont l’efficacité a été éprouvée chez les fumeurs. Un autre groupe (n = 1 167) recevait un livret d’assistance réalisé spécialement pour les fumeurs utilisant à la fois la cigarette et la cigarette électronique. Enfin le 3ème groupe (n = 575) constituait le groupe témoin et ne recevait pas d’information écrite particulière. Les deux premiers groupes recevaient le matériel d’aide au sevrage pour 18 mois, et devaient consulter tous les 3 mois pendant 24 mois.

Le bénéfice de l’intervention est supérieur chez les fumeurs dépendants

L’abstinence tabagique augmente de 14 % à 3 mois et de 37 % à 18 mois. Les aides ciblées pour les fumeurs doubles utilisateurs sont associées à un taux d’abstinence supérieur de 50 % à la simple surveillance. Le taux d’abstinence des personnes ayant reçu le livret classique est intermédiaire. Toutefois, ces différences s’atténuent à la fin de la prise en charge. Le bénéfice de l’intervention est supérieur chez les fumeurs dépendants, avec, dans ce sous-groupe de patients, un taux de sevrage multiplié par deux pour les fumeurs doubles utilisateurs, par rapport au groupe surveillance simple.

Le coût du sevrage pour un traitement complet est de 1 535 $ pour les personnes ayant reçu les livrets standard et de 1 000 $ pour ceux ayant reçu les livrets adaptés aux doubles utilisateurs, avec le rapport coût/efficacité meilleur pour les fumeurs dépendants.

Pour les auteurs, cette étude montre que les interventions d’aide au sevrage tabagique devraient être adaptées aux patients ayant déjà opté pour la e-cigarette, y compris ceux qui sont dans un schéma d’utilisation double, même ancien.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Brandon T.H. et coll. : Smoking cessation self-help for dual ussers of tobacci cigarettes and e-cigarettes : Primary outcomes of an RCT. Congrès annuel de la SRNT (Society for Research on Nicotine and Tobacco). Du 24 au 27 février 2021 (virtuel).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article