Plus la glycémie initiale est élevée plus le pronostic du choc cardiogénique est sombre…

S’il est vrai qu’une hyperglycémie peut altérer le devenir des patients en choc cardiogénique, le niveau de l’hyperglycémie en cause et son association au pronostic n’ont jamais été précisés dans une vaste population. C’est ce qui a poussé Choi et coll. à tenter de les déterminer.

Leur étude a inclus 1 177 patients consécutifs, en choc cardiogénique qui avaient été hospitalisés, entre 2014 et 2018, dans 12 hôpitaux de Corée du sud. Le critère principal était la mortalité hospitalière.

En fonction du niveau de glycémie mesuré à l’admission, les patients diabétiques (n = 752) et les patients indemnes de tout diabète (n = 425) ont été répartis en 4 groupes :  groupe 1 (glycémie : ≤ 8 mmol/l soit 1,44 g/l) ; groupe 2 (glycémie : 8 à 12 mmol/l soit 1,44 à 2,16 g/l) ; groupe 3 (glycémie : 12 à 16 mmol/l soit 2,16 à 2,88 g/l) ; groupe 4 : (glycémie ≥ 16 mmol/l soit 2,88 g/l).

Association avec la mortalité hospitalière en l’absence de diabète

En présence ou en l’absence de diabète, c’est dans les groupes dont la glycémie était la plus haute à l’admission que les patients avaient la pression artérielle systolique la plus basse et les taux d’acide lactique les plus élevés.

Chez les patients indemnes de tout diabète, la mortalité hospitalière a augmenté significativement avec l’élévation de la glycémie (groupe 1 : 24,2 % ; groupe 2 : 28,6 % ; groupe 3 : 38,1 % ; groupe 4 : 49,0 % ; p < 0,01). Ce résultat restait valable en analyse multivariée confirmant le fait qu’une glycémie élevée était un facteur prédictif indépendant de la mortalité hospitalière. 

En revanche, chez les patients diabétiques, il n’a pas été mis en évidence d’association significative entre le taux de glycémie enregistré lors de l’admission et la mortalité (groupe 1 : 45 % ; groupe 2 : 35,4 % ; groupe 3 : 33,3 % ; groupe 4 : 43,1 % ; p = 0,26).

Ainsi, chez les patients en choc cardiogénique indemnes de tout diabète, la glycémie mesurée à l’entrée à l’hôpital est significativement associée à la mortalité hospitalière.

Dr Robert Haïat

Référence
Choi SH et coll. : Prognostic Impact of Plasma Glucose on Patients With Cardiogenic Shock With or Without Diabetes Mellitus from the SMART RESCUE Trial. Am J Cardiol., 2022 ; 175: 145-151.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article