Cancer de la tête et du cou et troubles de la déglutition, quelle trajectoire ?

Les patients atteints de cancer de la tête et du cou présentent très fréquemment des troubles de la déglutition. Ils peuvent être secondaires au cancer ou au traitement chirurgical, à la radiothérapie ou à la chimiothérapie. Pour agir efficacement contre ces problèmes de déglutition, il est nécessaire d’en connaître l’évolution au fil du traitement, et d’identifier les facteurs démographiques, cliniques et les habitudes qui y sont associés.

Pour ce faire, une équipe néerlandaise a relevé les données de 603 patients atteints de cancer de la tête et du cou. L’impact des troubles de la déglutition était évalué par le questionnaire SWAL-QOL (un score ≥ 14 traduit un niveau élevé de difficultés de déglutition dans la vie quotidienne). L’évolution des troubles était observée pendant 2 ans après le début du traitement.

Les données montrent que plus de la moitié des patients (53 %) présentent des difficultés de déglutition avant le traitement. Cette prévalence a ensuite été estimée à :

·70 % 3 mois après le début du traitement.

·59 % 6 mois après le début du traitement.

·50 % 12 mois après le début du traitement.

·48 % 24 mois après le début du traitement.

A 24 mois, la durée des repas est le problème le plus souvent signalé et sa prévalence reste supérieure à celle d’avant le traitement. Les patients les plus concernés sont : les femmes, les fumeurs, ceux qui ont perdu du poids avant le traitement et ceux qui présentent une tumeur de stade III ou IV. Les personnes présentant un cancer de l’oropharynx ou de la bouche, ceux qui ont bénéficié de chimiothérapie et/ou de radiothérapie après la chirurgie, ou de chimio-radiothérapie seule, conservent plus souvent des troubles de la déglutition après 2 ans.

La connaissance de ces facteurs devrait permettre d’améliorer l’information des patients sur l’évolution des difficultés de déglutition, et d’identifier ceux qui pourraient bénéficier de la réhabilitation, pendant et après le traitement.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Vermaire J.A. et coll. : The course of swallowing problems in the first 2 years after diagnosis of head and neck cancer. Supportive Care in Cancer, 2022 ; 30:9527–9538

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article