Les innovations d’une approche multi ciblée de l’allergie alimentaire

À l'heure des "data", ces banques de données dont on espère tant dans beaucoup de domaines, Sindher et coll. brossent un panorama complet de ce qu'il nous est permis de prévoir en ce qui concerne les allergies alimentaires (AA). Les auteurs rappellent, s'il en était besoin, que l'incidence des allergies alimentaires continue d'augmenter, posant un important problème de santé publique et altérant la qualité de vie des patients et de leurs familles. Au cours des dernières décennies, des progrès significatifs dans la précocité du diagnostic, la prévention et le traitement de l'AA ont néanmoins été réalisés. Dans un effort pour réduire la dépendance à l'égard des tests de provocation par voie orale (TPO), coûteux et consommateurs de temps médical, des travaux ont été menés pour développer des essais très sensibles et spécifiques, capables d'une analyse à haut débit, pour aider au diagnostic des AA.

Tenter de prévenir par l’introduction précoce des allergènes alimentaires et le maintien de la fonction barrière de la peau

En considérant la petite enfance comme une période critique pour le développement de l'allergie ou l'acquisition de la tolérance, les données suggèrent de plus en plus qu'une intervention via l'introduction précoce d'allergènes alimentaires et le maintien de la fonction barrière de la peau peut réduire le risque d'AA. À ce titre, des enquêtes sur une grande échelle sont en cours pour évaluer l'alimentation du nourrisson et l'impact de l'utilisation d'émollients et de stéroïdes chez les nourrissons à peau sèche pour la prévention des allergies.

À l'autre extrémité du spectre, les dernières années ont été marquées par une augmentation explosive des essais de thérapeutiques nouvelles et innovantes visant le traitement de l'AA chez ceux dont la maladie s'était déjà manifestée. Au début des années 2020 un premier médicament pour le traitement de l'allergie à l'arachide a ainsi été approuvé.

De nouvelles stratégies thérapeutiques

Avec une base de données prometteuse soutenant l'innocuité et l'efficacité de l'immunothérapie orale à un ou plusieurs allergènes, les efforts actuels se sont tournés vers l'utilisation de probiotiques, d'agents biologiques et l'allergologie participe à la bataille en cours contre l'AA. S'il est logique d'attendre beaucoup des data, il est recommandé de se souvenir que le diagnostic allergologique repose avant tout sur l'étude soigneuse de l'anamnèse et sur une pratique allergologique toujours tributaire de la clinique, même si celle-ci est largement aidée par des progrès importants comme le diagnostic basé sur les composants allergéniques (Component resolved diagnosis) et l'utilisation des allergènes de recombinaison pour le diagnostic et le traitement.

Pr Guy Dutau

Référence
Sindher SB, Long A, Chin AR, Hy A, Sampach V, et coll. : Food allergy, mechanisms, diagnosis and treatment: Innovation through a multi-targeted approach.: Allergy 2022; 77(10): 2937-2949.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.