Si vous êtes allergique au cannabis…

Le cannabis (Cannabis Sp.) est la drogue récréative la plus consommée au monde. Cannabis sativa et Cannabis indica ont été sélectionnés afin de développer leurs propriétés psychoactives. Dans de nombreux pays, leur utilisation a augmenté en raison de la pandémie de Covid-19, en particulier chez les personnes obligées de s’isoler parce que présentant un test positif pour la Covid.

Le cannabis peut provoquer des réactions allergiques de type I (hypersensibilité immédiate) et de type IV (hypersensibilité retardée) selon la classification de Gell et Coombs. Plante annuelle (1), le cannabis comporte des plantes mâles et femelles, faciles à distinguer selon la disposition de leurs feuilles, les principales variétés étant C. sativa, C. Indica et, à un moindre degré, C. Ruderalis.

Le chanvre industriel (anglais : hemp), textile ou agricole, est une sous-espèce de de  C.sativa, de la famille des Cannabacées.

Les allergènes officiellement reconnus comprennent une profiline (Can S 2), une protéine de transfert lipidique (Can s 3), une protéine 2 activatrice de la production d'oxygène (Can s 4), et une Protein Related 10 (PR10 ou Can s 5). D'autres allergènes sont pertinents, leur reconnaissance pouvant varier selon les pays et les continents.

Le cannabis peut également provoquer des réactions allergiques croisées avec les aliments végétaux.

Un diagnostic difficile…dans le contexte de l’illégalité

Le cannabis étant une substance d’utilisation illégale dans de nombreux pays, en particulier méditerranéens, la recherche la concernant a été entravée, ce qui a entraîné des difficultés de diagnostic car aucun extrait commercial n'est disponible pour effectuer les tests cutanés d'allergie.

Même dans des pays comme le Canada, où le cannabis est légalisé, le diagnostic ne repose actuellement que sur l'achat de cannabis pour effectuer les tests cutanés par la méthode du prick plus prick (2).

La gestion de ces allergies repose sur l'éviction des allergènes, car des problèmes juridiques freinent le développement d'autres traitements comme l'immunothérapie allergénique.

Cette revue résume l'état actuel de l'allergie au cannabis et propose des recommandations pour la gestion future de ce problème mondial. De nombreuses protéines de transfert lipidique (PTL), en particulier Can s 3, exposent à des sensibilisations et à des allergies vis-à-vis d'aliments divers, de nombreux fruits et légumes ainsi que d'autres produits de consommation courante telles que céréales, vins, bières, latex, tabac, comportant ces types de LTP.

Chez les individus sensibilisés au cannabis, des cofacteurs de ces réactions allergiques sont l'exercice physique, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et l'alcool. En Europe, il existe des sensibilisations/allergies au bouleau (Bet v 1) par l’intermédiaire de Can s 5, à type de syndrome d'allergie orale.

1) Les plantes annuelles sont des plantes dont le cycle de vie, de la germination jusqu'à la production de graines, ne dure qu'une année. https://www.aquaportail.com/definition-4279-plante-annuelle.html (consulté le 29 juillet 2022)

2) Les plantes annuelles sont des plantes dont le cycle de vie, de la germination jusqu'à la production de graines, ne dure qu'une année. https://www.aquaportail.com/definition-4279-plante-annuelle.html (consulté le 29 juillet 2022)

Pr Guy Dutau

Références
Skypala IJ, Jeimy S, Brucker H : Cannabis-related allergies : an international overview and consensus recommendations.
Allergy 2022; 77(7): 2038-52.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article