Athérosclérose et gonarthrose, cause à effet ou évolution parallèle ?

L’arthrose est d’abord et avant tout une maladie du cartilage, dont la détérioration progressive est non seulement d’origine mécanique, mais aussi tributaire de processus biologiques actifs faisant intervenir divers médiateurs de l’inflammation tels les cytokines ou encore les métalloprotéases. Un facteur vasculaire est également évoqué, les éléments en faveur de cette hypothèse provenant d’études ciblées sur le genou.

L’artère poplitée est en effet facilement accessible à l’échographie ou à l’IRM et à partir de ces imageries on peut en estimer l’épaisseur de la paroi, un biomarqueur corrélé à l’athérosclérose, quelque peu prédictif du pronostic de la maladie cardiovasculaire. Il était donc tentant de rechercher une relation entre ses variations et la progression d’une gonarthrose symptomatique.

C’est là l’objectif d’une étude de cohorte dans laquelle ont été inclus des patients qui participaient à un essai randomisé, mené à double insu contre placebo, destiné à évaluer les effets de l’atorvastatine sur l’évolution d’une gonarthrose symptomatique. Les 176 participants ont bénéficié d’une IRM au début de l’étude et au terme de deux années de suivi. Cet examen a permis de mesurer à la fois l’épaisseur pariétale de l’artère poplitée et le volume du cartilage tibial, en recourant à des méthodes validées par ailleurs.

A l’état basal, une association significative a été mise en évidence entre paroi artérielle et cartilage. Ainsi, chaque augmentation de 10 % de l'épaisseur de la paroi de l'artère poplitée a été associée à une diminution du volume du cartilage tibial de l’ordre de 120,8 mm3 (intervalle de confiance à 95 % IC 95 % : 5,4- 236,2, p= 0,04) dans le compartiment médial et de 151,9 mm3 (IC 95 % : 12,1-291,7, p= 0,03) dans le compartiment latéral.

Où perte de cartilage du genou et augmentation de l’épaisseur de la paroi de l’artère poplitée vont de pair


Il en a été de même au cours du suivi : ainsi, pour chaque augmentation de 10 % de l'épaisseur de la paroi de l'artère poplitée, le taux annuel de perte de volume du cartilage tibial médial a augmenté de 1,14 % (IC 95 % : 0,09 %-2,20 %, p = 0,03). Le risque de progression rapide de l’arthrose dans ce compartiment du genou (définie par une perte de cartilage située dans le quartile supérieur) a été multiplié par 2,28 (IC 95 % : 1,07-4,83, p = 0,03). Ces relations ont été mises en évidence après ajustement en fonction de l'âge, du sexe, de l'indice de masse corporelle, de la surface osseuse tibiale, du tabagisme, de l'activité physique intense et du groupe (atorvastatine versus placebo).

Ces associations significatives entre l’aggravation structurelle de la gonarthrose et la majoration de l’athérosclérose poplitée ne sont cependant en rien des liens de causalité. Les deux processus pathologiques abordés dans l’étude évoluent parallèlement au fil du temps et il est bien difficile de savoir qui « mène la danse » au vu de tels résultats.

Le rôle du facteur vasculaire dans la pathogénie de l’arthrose reste largement hypothétique à ce jour et, pour l’établir en toute certitude, il faudrait démontrer que le traitement hypolipémiant, en l’occurrence les statines, est bel et bien capable de ralentir la progression des lésions articulaires dégénératives. Aucun des essais randomisés s’inscrivant dans cette démarche n’a pour l’instant permis d’abonder dans ce sens.

Dr Philippe Tellier

Référence
Wang Y et coll. Association between popliteal artery wall thickness and structural progression in patients with symptomatic knee osteoarthritis. Rheumatology (Oxford). 2022 (16 août) : publication avancée en ligne. doi: 10.1093/rheumatology/keac469.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article