Bons effets de l’ivabradine LP dans le traitement de l’IC FEVG-

L’ivabradine peut ralentir la fréquence cardiaque et améliorer le devenir des patients qui présentent une insuffisance cardiaque avec altération de la fraction d’éjection du ventricule gauche (IC FEVG-).  Or, jusqu’alors, on ne disposait que de l’ivabradine  à courte durée d’action, que l’on  devait donc administrer 2 fois/jour.

Ye  et coll. ont évalué l’action d’une nouvelle forme d’ivabradine, l’hémisulfate d’ivabradine à libération prolongée (LP), administrée une fois par jour à des patients dont l’IC FEVG-  était stable.

Des patients qui avaient une IC FEVG- s tabilisée et qui étaient en classe fonctionnelle II à IV de la NYHA (New York Heart Association)* ont reçu, après randomisation et en sus du traitement classique de l’IC,  soit de l’ivabradine LP (n = 179 patients) soit un placebo (n = 181 patients).

Le critère principal était la modification, par rapport à l’état basal, de l’indice de volume télésystolique du VG évalué à la 32e semaine.

Après 32 semaines, il a été noté dans les 2 bras de l’étude une amélioration significative de  l’indice de volume télésystolique du VG par rapport à l’état basal mais l’amélioration était plus importante sous ivabradine LP.

Supérieure au placebo


L’ivabradine LP s’est montrée supérieure au placebo quant à :

1-l’amélioration de l’indice de volume télé-diastolique du VG, de la FEVG, de la qualité de vie appréciée sur le score du  Kansas City Cardiomyopathy Questionnaire :

2-la diminution des ré-hospitalisations pour aggravation de l’IC ou pour maladie cardiovasculaire.

L’incidence des effets secondaires indésirables a été semblable dans les 2 bras de l’étude

En conclusion, cette étude démontre que la prise quotidienne d’une dose unique d’ivabradine LP (une nouvelle forme pharmaceutique d’ivabradine), administrée en sus du traitement classique, améliore la fonction cardiaque des patients en IC FEVG -.

Pour mémoire : *Créée en 1928, la classification fonctionnelle de la NYHA  permet la classification de la sévérité de l'insuffisance cardiaque en 4 quatre catégories  selon la limitation à l’effort : I- ni symptôme ni  limitation dans les activités de la vie courante ; II- symptômes légers (dyspnée et/ou angor) avec légère limitation lors des activités de la vie quotidienne ;  III- limitations marquées des activités quotidiennes par des symptômes (le patient ne se disant confortable qu’au repos) ; IV- limitations sévères et symptômes présents même au repos, confinant le patient  au lit.

Dr Robert Haïat

Référence
Ye F et coll. : Sustained-Release Ivabradine Hemisulfate in Patients With Systolic Heart Failure. J Am Coll Cardiol 2022 ; 80 : 584-594. doi.org/10.1016/j.jacc.2022.05.027

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.