Certains traitements du diabète pourraient protéger du GAO et de la DMLA

Selon certaines études récentes, certains médicaments antidiabétiques auraient un effet oculoprotecteur. C’est le cas notamment de la metformine qui, dans une certaine mesure, protégerait le diabétique de certaines maladies oculaires dégénératives, telles la cataracte, le glaucome à angle ouvert (GAO) et la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).

Cependant, il faut reconnaître que les études en question ont quelques lacunes ou limites méthodologiques, du fait d’une approche transversale, de l’absence de groupes témoins ou encore d’un manque de précision sur les indications ou les associations médicamenteuses, sans parler d’une multitude d’autres facteurs de confusion potentiels.

C’est là qu’intervient la Rotterdam Study qui regroupe trois études de cohorte prospectives représentatives de la population générale des Pays-Bas et qui ont inclus, entre le 23 avril 1990 et le 25 juin 2014, 11 260 participants (âge moyen : 65,1 ± 9,8 ans ; femmes : 58,7 %). Au cours du suivi, ont été diagnostiquées les maladies chroniques suivantes : diabète de type 2, GAO, DMLA ou encore cataracte. Des bilans ophtalmologiques réguliers ont été pratiqués et l’exposition à divers antidiabétiques (metformine, insuline et sulfonylurées) a été par ailleurs prise en compte tout au long du suivi.

Un diabète de type 2 a été diagnostiqué chez 2 406 participants (28,4 %), la part respective des affections oculaires précédentes étant la suivante : GAO (4,4 %), DMLA (17,6 %) et cataracte (37,3 %). Le diabète de type 2 non traité à été significativement associé à un risque accru de GAO (odds ratio [OR] = 1,50 ; intervalle de confiance à 95 % IC  95 %, 1,06-2,13 ; p = 0,02), de DMLA (OR = 1,35 ; IC 95 %, 1,11-1,64 ; p = 0,003) et de cataracte (OR, 1,63 ; IC  95 %, 1,39-1,92 ; P < 0,001).

Pas d’effet sur la cataracte


En cas de traitement par la metformine, le risque de GAO est apparu bien plus faible, l’OR étant en effet estimé à 0,18 (IC à 95 % = 0,08-0,41 ; p < 0,001). Les autres antidiabétiques (insuline ou sulfonylurées), pour leur part, ont été associés à un risque moindre de DMLA (OR combiné= 0,32 ; IC 95 %, 0,18-0,55 ; p < 0,001). La même tendance a été observée avec les autres antidiabétiques, sans que le seuil de signification statistique soit atteint (17,0 % ; IC 95 %, 5,8 %-26,8 % versus 33,1 % ; IC 95 %, 30,6 %-35,6 %).

Cette étude de cohorte prospective suggère que l’exposition à la metformine est associée à une diminution du risque de GAO. Le risque de DMLA, pour sa part, serait réduit en cas de traitement par l’insuline ou les sulfonylurées. En revanche, la cataracte ne semble pas concernée par ces bénéfices thérapeutiques qui, au demeurant, restent largement hypothétiques. Seuls des essais contrôlés en bonne et due forme permettront de se prononcer sur la signification des associations précédentes qui ne sont en rien des liens de causalité.

Dr Joseph Miller

Référence
Vergroesen JE et coll. : Association of Diabetes Medication With Open-Angle Glaucoma, Age-Related Macular Degeneration, and Cataract in the Rotterdam Study. JAMAOphthalmol. 2022;140(7):674-681. doi: 10.1001/jamaophthalmol.2022.1435.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article