Covid-19 : chacun garde son chat

La recherche sur le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 est réellement sur tous le fronts. Une expérience originale nous est signalée par le New England Journal of Medicine. Elle a eu lieu dans un laboratoire japonais. Trois chats ont été inoculés par le SARS-CoV-2, puis mis en présence de 3 autres chats indemnes. L’objectif de l’étude était de vérifier si une transmission du virus pouvait avoir lieu par contact direct entre chats.

Au jour 0, 3 chats domestiques ont donc été inoculés et des prélèvements nasaux et rectaux réalisés quotidiennement. Dès le jour 1, le virus était détecté dans les prélèvements nasaux de 2 chats et apparaissait le 3ème jour dans celui du 3ème chat. Le virus était détectable ensuite jusqu’au jour 5 pour tous et jusqu’au jour 6 pour 2 des chats.

Les chats indemnes ont été mis en présence de leurs congénères (par paires) au jour 1. Deux jours plus tard, le virus était détecté dans le prélèvement nasal de 2 de ces chats et au jour 5 les 3 chats en étaient porteurs, avec des charges virales culminant à 4,5 log10 U/ml. Le virus a été éliminé en 4 à 5 jours. Il n’était présent dans aucun échantillon rectal.

Tous contaminés mais tous asymptomatiques

Aucun des animaux inclus dans cette étude n’a présenté de symptôme, pas de fièvre, pas de perte de poids ni de conjonctivite. Des anticorps IgG étaient présents 24 jours après l’inoculation, à des titres compris entre 1/5 120 et 1/20 480.

Au début du mois d’avril, des cas de contamination avaient aussi été signalés entre des tigres et des lions dans un zoo du Bronx. Cette information, couplée à quelques notifications de cas de transmission du SARS-CoV-2 de l’homme au chat et, avec ici la démonstration de la possibilité d’une transmission facile entre chats, semble indiquer la nécessité d’explorer plus avant la chaine de transmission du virus de l’homme au chat et/ou inversement. Pour les auteurs, cela est d’autant plus justifié que les chats peuvent ne présenter aucun symptôme détectable par leur propriétaire. Par précaution, les CDC (Centers for Disease Control and Prevention) américains ont édité des recommandations à l’égard des propriétaires d’animaux domestiques.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Halfmann PJ Et coll. : Transmission of SARS-CoV-2 in Domestic Cats. N Engl J Med. 2020 ; publication avancée en ligne le 13 mai. DOI: 10.1056/NEJMc2013400

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (7)

  • Et les chiens ?

    Le 19 mai 2020

    Et les chiens ? Il faudrait savoir aussi...

    Dr Gérard Loeb

  • Transmission Codid 19 par aérosolisation ?

    Le 19 mai 2020

    En matière de transmission du covid 19, des articles récents appuient l'hypothèse d'une transmission aéroportée du virus (aérosolisation) qui serait plus importante que la transmission par gouttelettes; cette hypothèse à des conséquences directes sur la prévention; vous serait-il possible de nous documenter sur cette hypothèse?

    https://www.erinbromage.com/post/the-risks-know-them-avoid-them
    16:23
    https://www.caducee.net/actualite-medicale/14932/coronavirus-90-des-contaminations-se-produiraient-de-facon-aeroportee-dans-les-lieux-clos-et-mal-ventiles.html?fbclid=IwAR09o2ZoY05tX3R3u9bo8XaAmVpKk0zDEnt8qSfWXg6mL58uICyY_xqeVu0

    Dr Jean-Paul Dercq

  • Attaqués comme le Pr Montagnier

    Le 19 mai 2020

    Nous n'irons pas au fond de ce problème, tant que les autorités politiques d'Europe, d'Amérique du Nord et de Chine refusent absolument d'accepter que le virus était manipulé en laboratoire; et, avec la complicité des médias, forcer les experts scientifiques et médicaux à ne pas s'exprimer; et s'ils le font, comme avec le professeur Luc Montagnier, ils seront attaqués comme étant imprudents.

    Dr Sami-Victor Elias

Voir toutes les réactions (7)

Réagir à cet article