En marche avant tout après l’AVC

Les dispositifs tels que des tapis de course ou des entraîneurs de marche, offrent l’opportunité de dispenser une pratique répétitive à haute intensité. Elle permet ainsi d'effectuer un plus grand nombre de pas au cours d'une séance.

La marche assistée mécaniquement peut être prescrite aux personnes non ambulatoires pour obtenir une marche autonome et aux personnes ambulatoires pour améliorer la vitesse de marche et la distance. Une méta-analyse publiée dans The Journal of Physiotherapy rassemble des études ayant évalué l'effet de la pratique de la marche assistée mécaniquement sur la vitesse de marche et la distance pour des patients ambulatoires après un AVC, et par comparaison à une intervention sans marche ou avec marche sur sol.

Seize essais portant sur un total de 713 participants ont été inclus. Le score PEDro moyen des essais était de 6,3 (4 à 8). La marche sur tapis roulant augmentait la vitesse de marche de 0,13 m/s (intervalle de confiance à 95 % IC95% 0,08 à 0,19) et la distance de 46 m (IC95% 24 à 68) par rapport à une intervention sans marche. Ces effets se sont largement maintenus au-delà de l'intervention. La marche sur tapis roulant avait également un effet similaire ou meilleur sur la vitesse de marche (différence moyenne DM 0,07 m/s, IC95% 0,00 à 0,13) et la distance (DM 18 m, IC 95% 1 à 36) que la marche sur sol.

En revanche l'estimation de l'effet relatif de la marche sur tapis roulant par rapport à la marche sur sol sur la participation était très imprécise (DMS 0,16, IC95% −0,15 à 0,48).

Ce n’est pas le tapis roulant qui importe…

Cette revue systématique fournit des preuves de qualité modérée des avantages de la marche sur tapis roulant pour améliorer la vitesse et la distance de marche. Les résultats suggèrent que l'effet de la marche sur tapis roulant est identique ou légèrement meilleur que celui de la marche sur sol. Il est probable que ce n'est pas le tapis roulant qui soit important, mais la « quantité », car par rapport à la même quantité de marche sur sol, aucune différence réelle n'a été trouvée.

Cependant, il peut être utile de s'entraîner à la marche à l'aide d'un tapis roulant, car des paramètres tels que la vitesse, la durée et l'inclinaison du tapis roulant peuvent être adaptés aux individus pour s'assurer que l'entraînement est suffisamment difficile. En plus d'augmenter les possibilités de marcher pour les personnes ayant subi un AVC, il est recommandé de mettre en œuvre des stratégies pour augmenter l'intensité de l’exercice qui est entrepris pendant le temps de thérapie disponible.

En outre, avec la pandémie actuelle due à la Covid-19, de nombreuses personnes sont ou ont été confinées chez elles, où l'espace disponible pour l’entrainement peut être limité, et le tapis représente une alternative intéressante, bien qu’avec un certain budget.

Anne-Céline Rigaud

Référence
Nascimento LR et coll. : Treadmill walking improves walking speed and distance in ambulatory people after stroke and is not inferior to overground walking: a systematic review. Journal of Physiotherapy, 2021, 67 : 95-104.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article