Le poids mondial du VRS chez les plus de 65 ans

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est désormais considéré comme l’un des pathogènes viraux les plus fréquents chez les personnes de plus de 65 ans. Une équipe internationale a présenté récemment les résultats d’une revue systématique de 36 articles publiés entre 1996 et 2018, traitant des infections respiratoires à VRS confirmées chez les personnes de cette classe d’âge. Aux données de ces travaux étaient ajoutées celles de 8 études non publiées, soit au total 18 000 cas d’infections respiratoires aiguës à VRS recensés.

Les données confirment le poids mondial des infections dues au VRS, et permettent d’estimer à 1,5 million le nombre d’épisodes de ces infections survenues en 2015 chez des personnes de 65 ans ou plus, dans les pays industrialisés. Parmi eux, 214 000 (14,5 %) ont nécessité une hospitalisation. En incluant les pays en développement, les hospitalisations pour infections respiratoires à VRS dans cette catégorie d’âge seraient au nombre de 336 000, avec une estimation de 14 000 décès lors de ces hospitalisations.

Les auteurs pensent toutefois que ces décès liés aux infections respiratoires à VRS sont sans doute largement sous-évalués, puisqu’on ne tient compte que des personnes hospitalisées. Or, dans les pays en développement, les difficultés d’accès aux soins limitent fortement le nombre des hospitalisations.
 
Par ailleurs, certaines études retenues pour la méta-analyse rapportent le taux d’hospitalisations pour infection respiratoire à VRS chez les sujets à partir de 50 ans. Sans trop de surprise, ce taux est supérieur pour les plus de 65 ans en comparaison avec les 50-64 ans. C’est le cas aussi pour le risque de décès.
 
Les auteurs précisent que ces données ne concernent que des cas d’infections à VRS confirmés par le laboratoire, ce qui exclut un certain nombre de cas, vus tardivement ou ceux dont la charge virale est faible. Ils souhaitent la mise en place de recueils de données permettant des estimations plus précises sur la morbidité et la mortalité dues au VRS. Celles-ci pourraient guider les interventions de prévention ciblées, notamment la vaccination.
 

Dr Roseline Péluchon

Référence
Shi T et coll.: Global Disease Burden Estimates of Respiratory Syncytial Virus-Associated Acute Respiratory Infectin in Older Adults in 2015 : A Systematic Review and Meta-Analysis. J Infect Dis. 2019. Publication avancée en ligne le 18 mars 2018.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article