Les orphelins de la Covid-19, ces oubliés de la pandémie

La pandémie de Covid-19 a causé plus de 4 millions de morts et des centaines de milliers de personnes sont décédées du fait de séquelles de l’infection. Les enfants ont été relativement épargnés par la maladie. Mais il est un sujet qui ne devrait pas être négligé, c’est celui de la perte d’un ou des deux parents, ou d’un proche soignant, notamment les grands-parents. Dans de nombreuses régions du monde, plusieurs générations vivent sous le même toit et les grands-parents s’occupent quotidiennement des enfants, ou constituent un support financier important pour les foyers. Le SIDA, les épidémies d’Ebola ou, plus lointaine, l’épidémie de grippe de 1918, ont laissé de nombreux orphelins et ont montré les conséquences parfois dévastatrices de la perte des parents pour la vie des enfants : troubles mentaux, violences, pauvreté, institutionnalisation, etc.

Le Lancet publie les résultats d’une première estimation de ce qui n’est pas apparu initialement comme une question prioritaire au cours de la pandémie. Les données concernent les enfants de moins de 18 ans vivant dans 21 pays, où se sont produits 76,4 % de la totalité des décès par Covid-19.

Un million et demi d’enfants ont perdu au moins un parent ou un grand-parent

Entre mars 2020 et avril 2021, 1 134 000 enfants ont perdu au moins un parent ou un grand-parent vivant sous le même toit. Ils sont plus de 1,5 million à avoir perdu un parent, grand-parent ou familier s’occupant d’eux. Parmi les 21 pays étudiés, les pays où plus de 1 enfant sur 1 000 a perdu un parent ou grand parent vivant sous le même toit sont le Pérou (10,2 sur 1 000), l’Afrique du sud (5,1 sur 1 000), le Mexique (3,3 sur 1 000), l’Argentine, la Colombie, le Brésil, l’Iran, les USA et la Russie. Le nombre d’enfants devenus orphelins est supérieur à celui des décès comptabilisés chez les 15-50 ans. Sur la totalité des données, il est dénombré jusqu’à 5 fois plus d’enfants ayant perdu leur père en comparaison des orphelins de mère.  

Le nombre d’orphelins continue de croître en même temps que la pandémie évolue. Dans les 2 mois qui ont suivi la fin de l’étude, le nombre de décès dans le monde est passé de 3,2 millions à plus de 4 millions au début de juillet 2021, ce qui laisse envisager aussi une augmentation du nombre des orphelins. Ainsi en Inde, on estime que le nombre de nouveaux orphelins a été multiplié par 8,5 en Avril 2021 par rapport au mois précédent.

Pour les auteurs, la réponse devrait être aussi rapide que l’a été l’évolution de la pandémie. Des mesures doivent être envisagées pour éviter l’institutionnalisation de ces enfants, apporter du soutien aux familles pour leur prise en charge et instaurer une distribution équitable des vaccins.  

Dr Roseline Péluchon

Références
Hillis S D et coll.: Global minimum estimates of children affected by COVID-19-associated orphanhood and deaths of caregivers: a modelling study. Lancet, 2021 ; publication avancée en ligne le 20 juillet 2021. doi.org/10.1016/S0140-6736(21)01253-8

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article