L’IDM avec un PAC

Si le pontage aorto-coronaire (PAC) a amélioré le pronostic, notamment fonctionnel, des patients coronariens, il ne met cependant pas toujours à l’abri de la survenue à long terme d’un infarctus du myocarde (IDM) car le pontage est sans effet sur la maladie coronaire athéromateuse. Or, on dispose de très peu de données concernant les IDM qui surviennent chez des patients ayant bénéficié antérieurement d’un PAC.

Megaly et coll. ont étudié la question à partir des informations d’une base nationale de données (the Nationwide Readmissions Database) qui a permis d’identifier tous les patients hospitalisés pour un IDM entre 2016 et 2019.

Moindre probabilité de revascularisation et de décès hospitalier


Parmi ces patients hospitalisés pour IDM, 10,3 % avaient eu auparavant un PAC.

Les patients qui présentaient un IDM et des antécédents de PAC avaient moins de chances d’être revascularisés que les patients qui n’avaient jamais eu de PAC et ceci était vrai, tout à la fois, pour les IDM avec sus-décalage du segment ST (ST+) (46,4 % vs 68,4 % en l’absence de PAC) que pour les IDM  sans sus-décalage du
segment  ST(ST-) (30,8 % vs 36,7 % en l’absence de PAC).

Des antécédents de PAC étaient significativement associés à un moindre risque de décès en cas d’IDM ST- (odds ratio [OR] 0,84 ; intervalle de confiance [IC] 95 % : 0,82 à 0,86) mais à un risque plus élevé de décès en cas d’IDM ST+ (OR 1,06 ; IC 95 % : 1,01 à 1,13).

Chez les patients qui avaient eu antérieurement un PAC, la revascularisation myocardique s’est trouvée associée à un moindre risque de décès hospitalier et ce, tout à la fois en présence d’un IDM ST + (OR 0,30 ; IC 95% : 0,26 à 0,35) ou d’un IDM ST- (OR 0,21 ; IC 95% : 0,19 à 0,23).

En conclusion, chez les patients qui ont bénéficié antérieurement d’un PAC, la survenue d’un IDM  quel qu’en soit le type (ST+ ou ST-) est associé à une moindre probabilité de revascularisation myocardique et de décès hospitalier.

Dr Robert Haïat

Référence
Megaly M et coll. : Trends and Outcomes of Myocardial Infarction in Patients With Previous Coronary Artery Bypass Surgery. Am J Cardiol 2022 ; 179:11-17. doi.org/10.1016/j.amjcard.2022.06.002

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article