Moins d’hospitalisations pour Covid-19 dès la première dose de vaccin

Entre le 8 décembre 2020 et le 15 février 2021, plus de 1,3 millions d’Écossais ont reçu un vaccin contre la Covid-19. Soit environ 30 % de la population de 18 ans et plus. Parmi les personnes de 65 à 79 ans près de 86 % étaient vaccinées.

Cette situation a fourni un terreau de données propice à l’évaluation de l’impact de la vaccination sur le taux d’hospitalisation liée à la Covid-19. Une étude prospective observationnelle a été menée, à partir de la base nationale de données et portant sur 4,4 millions de personnes dont 1,3 avaient reçu une première dose du vaccin BNT162b2 mRNA (PfizerBioNtech) ou ChAdOx1 (AstraZeneca). Les taux d’hospitalisation ont été comparés entre vaccinés et non vaccinés.

Des données dans la « vie réelle »

Les essais cliniques nous avaient déjà montré l’efficacité des vaccins commercialisés contre la Covid-19. L’analyse des données obtenues dans la « vie réelle » le confirme. Cette première dose est en effet associée à une protection significative contre les hospitalisations associées à la Covid-19.

L’effet de protection est de 91 % pour le vaccin à ARNm et de 88 % pour l’autre, dans les 28 à 34 jours suivant la vaccination. A ce terme, le taux de protection conférée par la première dose de vaccin (données des 2 vaccins réunies) est estimé à 92 % pour les 18-64 ans, 93 % pour les 65-79 ans et 83 % pour les 80 ans et plus.

Il s’agit d’une étude observationnelle et donc possiblement entachée de biais. Notamment, les auteurs remarquent que les mesures de confinement ont été renforcées pendant la période considérée et ces mesures ont sans doute eu, elles aussi, un impact sur le taux d’hospitalisation. Mais il est toutefois fort probable que cet impact ait été le même pour les personnes vaccinées et les non vaccinées, exception faite pour les soignants et les autres professions exposées. Les auteurs précisent qu’ils ont procédé à des ajustements pour limiter les biais.

D’autres travaux sont en cours et, bien entendu, le suivi post-commercialisation des vaccins se poursuit. Il sera notamment intéressant d’avoir des données chiffrées sur l’efficacité de la première dose sur l’incidence de la Covid ou encore sur la mortalité et sur l’efficacité des deux doses, dans la vie réelle.

Dr Roseline Péluchon

Références
Vasileiou E et coll.: Interim findings from first-dose mass COVID-19 vaccination roll-out and COVID-19 hospital admissions in Scotland:
a national prospective cohort study. Lancet, 2021 ; publication avancée en ligne le 23 avril. doi.org/10.1016/S0140-6736(21)00677-2

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Logique

    Le 30 avril 2021

    La 2e dose ne protège pas plus mais plus longtemps. Si la 1ère dose ne protège pas là 2ème ne sera pas plus efficace.

    Dr Raoul Harf

Réagir à cet article