Péricardite aiguë, un risque élevé de récidive

La péricardite aiguë reste une cause fréquente d’hospitalisation dans les pays occidentaux en raison de ses manifestations cliniques qui font craindre un syndrome coronarien notamment chez les patients d’âge mûr. Son pronostic est en règle bénin mais elle n’en expose pas moins à un risque élevé de récidives, une éventualité qui n’a que peu retenu l’attention si l’on en juge par la rareté des études récemment publiées sur ce thème.

La base de données étatsunienne NRD (National Readmission Database), consultée en 2016 et 2017, a permis d’identifier des patients adultes admis en milieu hospitalier avec le diagnostic de péricardite aiguë, puis réadmis dans le même contexte 30 jours plus tard en raison d’une récidive de la maladie initiale. Les données ont été traitées au moyen du modèle des risques proportionnels de Cox afin de préciser en analyse multivariée les facteurs indépendants les plus prédictifs de la réadmission à court terme.

13 % des patients sont concernés dans les 30 jours après la sortie de l’hôpital

Cette recherche a abouti à une cohorte de 21 335 patients (âge moyen 52,5 ± 0,2 ans ; femmes : 38,3 %) ayant tous quitté l’hôpital avec le diagnostic de péricardite aiguë ; 2 740 (12,9 %) ont été réhospitalisés pour une récidive dans les 30 jours ultérieurs.

Cette éventualité a été favorisée par les facteurs suivants :

(1) l’âge : hazard ratio ajusté [HR] 1,05 pour chaque tranche de 5 années en plus ; intervalle de confiance à 95 % [IC], 1,02-1,09 ; p< 0,001 ;
(2) le sexe féminin : HR ajusté 1,33 ; IC 95 %, 1,18-1,49 ; p < 0,001) ;
(3) une hémodialyse chronique : HR ajusté 1,70; IC 95 %, 1,30-2,22 ; p < 0,001) ;
(4) une BPCO : HR ajusté 1,27 ; IC 95 %, 1,11-1,45 ; p < 0,001) ;
(5) la présence d’un épanchement péricardique : HR ajusté 1,24 ; IC 95 %, 1,04-1,49 ; p = 0,02).

La mortalité hospitalière estimée à 1,0 % lors de la première admission a été multipliée par plus de trois lors de la réadmission, soit 3,4 % (p < 0,001).

La réadmission dans les 30 jours qui suivent le diagnostic de péricardite aiguë en raison d’une récidive concernerait près de 13 % des patients et exposerait à une surmortalité significative par rapport à l’épisode inaugural. Cette étude qui porte sur plus de 20 000 patients permet par ailleurs d’identifier quelques facteurs prédisposant à ces récidives fréquentes, notamment l’âge, le sexe féminin, l’existence d’une BPCO ou encore d’un épanchement péricardique.

Dr Philippe Tellier

Référence
Jayakumar Sreenivasan J et coll. : Rate, Causes, and Predictors of 30-Day Readmission Following Hospitalization for Acute Pericarditis. Am J Med 2020; 133(12): 1453-1459.e1. doi: 10.1016/j.amjmed.2020.05.027.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article