Protection contre le SARS-CoV-2 par les lunettes, c’est à voir !

Pour se prémunir d’une infection à SARS-CoV-2, les lunettes de protection sont de rigueur dans les services hospitaliers et les unités de soins intensifs où le virus est particulièrement abondant. De là à se demander si les lunettes de vue pourraient offrir une protection contre la Covid-19, il n’y avait qu’un pas…Qu’ont franchi des auteurs en Chine où rappelons-le, la prévalence de la myopie est très élevée, proche de 80 % dans certaines provinces, de sorte que le port des lunettes de vue est très répandu ? Leur étude a été menée au sein de l’hôpital SuizhouZengdu entre le 27 janvier et le 13 mars 2020 et avait pour but de rechercher une association entre le port quotidien de lunettes (> 8 heures chaque jour) et la susceptibilité à l’infection par le SARS-CoV-2.

On n’en croit pas ses yeux…

Au total, elle a concerné 276 patients (âge médian 51 ans, écart interquartile 41-58) atteints de la maladie, dont 155 (56,2 %) homme. Seuls 16 d’entre eux (5,8 %), portaient des lunettes pendant plus de huit heures par jour du fait d’une myopie. Dans la population générale du Hubei où se trouve l’hôpital, les myopes sont bien plus nombreux puisque leur proportion est de 31,5 % dans la tranche d’âge des patients hospitalisés. Autrement dit, près de six fois moins de porteurs de lunettes chez les patients atteints d’une Covid-19 confirmée par le test RT-PCR.

Que faut-il penser de cette étude transversale ? Certes, l’hypothèse qu’elle suscite est plausible et quelque peu séduisante: les lunettes constitueraient un rempart contre l’agent pathogène quand il est sous la forme de gouttelettes ou d’aérosol. Elles diminueraient aussi, en théorie, la surface du visage accessible aux mains, ce qui limiterait la transmission par contact.

Cependant, l’approche suscite la plus grande prudence dans l’interprétation des résultats : effectif restreint mais aussi étude de type cas-témoins, sans parler d’autres nombreux biais susceptibles d’expliquer la différence intergroupe…

D’autres études sont assurément nécessaires pour y voir plus clair et recommander le port de lunettes pour se protéger du coronavirus dans la vie courante. Rien à voir avec les précautions spécifiques prises en milieu hospitalier où l’exposition au risque de transmission est plus élevée qu’ailleurs.

Dr John Sorri

Référence
WeibiaoZeng et coll. : Association of Daily Wear of Eye glasses With Susceptibility to Coronavirus Disease 2019 Infection. JAMA Ophthalmol 2020: publication avancée en ligne le 16 septembre. doi:10.1001/jamaophthalmol.2020.3906.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • Sans intéret médical et scientifique

    Le 24 septembre 2020

    Ces articles, notamment sur les lunettes et le covid sont drôles, sans intérêt scientifique et surtout médical, comme bien d'autres d'autant plus que chaque fois, il faut "une grande prudence dans l'interprétation des résultats"! Ça pourrait devenir fatiguant! Mais bon, un peu d'humour!

    Dr Alain Siary

  • Effets contradictoires

    Le 25 septembre 2020

    Le port de lunette améliore aussi l'application du masque sur le nez puisqu'il est placé le plus souvent dessus selon la taille de ces dernières. Une meilleure occlusion donc ?
    Mais la buée que le masque occasionne, est source de manipulations supplémentaires du masque pour tenter de la limiter...

    C. Durand

Réagir à cet article