Syndrome post-Covid, un jour sans fin…

Des symptômes prolongés peuvent persister plusieurs semaines à plusieurs mois après une infection par le SARS-CoV-2. Il peut s’agir de dysfonctionnements cardio-vasculaires, métaboliques, rénaux ou encore hépatiques. Ce syndrome post-Covid, ou Covid long, peut faire suite à des formes modérées de l’infection.

Une équipe du Royaume-Uni a réalisé une étude rétrospective de cohorte, avec pour objectif de comparer le taux des dysfonctions spécifiques chez des patients après leur sortie d’hospitalisation et dans la population générale. Au total 47 780 patients (65,55 % d’hommes) ont été comparés avec environ 50 millions d’individus de la population générale.

Un tiers des patients réhospitalisés

Il apparaît en premier lieu qu’une hospitalisation pour une Covid-19 est associée à une augmentation du risque de ré-hospitalisation et de décès après la sortie, comparativement avec celui des personnes de caractéristiques personnelles et cliniques identiques dans la population générale et pendant la même période. Ainsi, au cours d’un suivi de 140 jours, près de 1 patient sur 3 (29 %) est ré-hospitalisé et 1 sur 10 (12 %) décède. Les taux de pathologies respiratoires, de diabète et de pathologies cardiovasculaires sont plus élevés que dans la population générale. Enfin, si les risques absolus de décès, de réadmission et de dysfonctions organiques sont plus importants chez les patients de plus de 70 ans, la comparaison avec la population générale par tranche d’âge montre des différences plus marquées chez les moins de 70 ans.

Quatorze fois plus de décès chez les moins de 70 ans victimes de la Covid, par rapport à la population générale

La différence la plus grande est retrouvée pour les décès (rate ratio de 14,1 pour les moins de 70 ans en comparaison avec la population générale de la même classe d’âge, alors que le rate ratio est de 7,7 au-delà) et pour les pathologies respiratoires (RR 10,5 vs 4,6).

Ces données donnent sans doute une mesure basse de l’impact du syndrome post-Covid sur la santé et sur les systèmes de soins. Cette étude ne considère en effet que les troubles ayant nécessité une ré-hospitalisation, et ne représentent donc que la partie immergée de l’iceberg.

Dr Roseline Péluchon

Références
Ayoubkhani D. et coll. : Post-covid syndrome in individuals admitted to hospital with covid-19: retrospective cohort study. BMJ 2021;372:n693. doi: 10.1136/bmj.n693.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article