Tabagisme et diabète gestationnel : pas vraiment de corrélation

Le tabagisme est largement déconseillé au cours de la grossesse en raison de ses méfaits bien connus mais il reste toujours des femmes réfractaires à la prudence…lesquelles ont permis de réaliser cette étude cas-témoins dont l’objectif était d’évaluer l’incidence du tabagisme sur le risque de diabète et sur la tolérance glucidique.

Au total, 7 437 femmes enceintes ont été réparties en trois groupes : (A) non fumeuses (n = 5 434 ; 73,1 %) ; (B) ex-fumeuses, l’arrêt du tabagisme coïncidant avec le début de la grossesse (n = 1191 ; 16 %); (C) fumeuses actives au cours la grossesse (n = 812 ; 10,9 %). La prévalence du diabète a été voisine d’un groupe à l’autre, respectivement A 33,7 %, B 34,2 % et C 34,2 % (NS). Cependant, une insulinothérapie a été plus souvent nécessaire dans les deux derniers groupes, soit respectivement A 39,2 %, B 47,5 % et C 50,6 % (p < 0,001).

Une incidence sur la tolérance glucidique et les taux d’HbA1c

En ce qui concerne la tolérance glucidique appréciée au moyen d’un test d’hyperglycémie provoquée par voie orale : (1) la glycémie à jeun était significativement plus élevée dans le groupe C, soit 89 ± 13 vs 86 ± 12 mg/dl dans le groupe A ; (2) la glycémie à la 3ème heure était plus basse dans le groupe C, soit 104 ± 33 vs 112 ± 32 mg/dl dans le groupe A (p < 0,001). Dans le groupe B, les glycémies étaient intermédiaires que ce soit à jeun ou après la charge glucidique. En l’absence de diabète, ces résultats ont été reproduits à l’identique.

En revanche, l’existence d’un diabète changeait la donne. En effet, dans ce cas, la glycémie mesurée une heure après la charge glucidique était plus élevée dans le groupe C, soit 210 ± 31 versus 205 ± 28 mg/dl dans le groupe A (p = 0,024). Une analyse par sous-groupes a révélé qu’un tabagisme > 10 cigarettes/jour était associé à une glycémie à la 3ème heure plus faible soit 111 ± 31 versus 128 ± 40 mg/dl en cas de tabagisme < 10 cigarettes/jour) (p = 0,006). Les taux d’HbA1c en cas de diabète avéré étaient un peu plus élevés dans le groupe C, soit 4,6 ± 0,6 vs 4,5 ± 0,6% dans le groupe A (p = 0,027).

Cette étude transversale du type cas-témoins, menée chez plus de 7 000 femmes enceintes ne révèle aucune corrélation entre le tabagisme – au passage, près de 11 % d’adeptes- et le risque de diabète gestationnel. Cependant, ce facteur de risque majeur a une incidence modeste quoique significative sur la tolérance glucidique et les taux d’HbA1c en cas de diabète.

Dr Joseph Miller

Référence
Konstantakou P et coll. The effect of smoking on the risk of gestational diabetes mellitus and the OGTT profile during pregnancy. Diabetes Res Clin Pract. 2019 ;158:107901. doi: 10.1016/j.diabres.2019.107901.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article