Un poids normal tout au long de la vie ou le secret de la longévité

On sait qu’un indice de masse corporelle élevé augmente le risque de décès prématuré. Les effets d’une variation du poids au fil du temps sont moins bien connus, et notamment le danger éventuellement lié aux modifications du poids à certaines périodes de la vie, particulièrement entre l’âge de 25 ans et l’âge moyen, ou au moment du passage de l’âge moyen à un âge plus avancé. Repérer l’impact d’une prise de poids sur la mortalité, à certains moments de la vie, permettrait d’envisager la mise en place de mesures de prévention.

Le British Medical Journal publie les résultats d’une étude de cohorte, la National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) avec des données qui portent sur 36 051 personnes de 40 ans ou plus, pendant un suivi moyen de 12,3 ans.

Sans trop de surprise, ces données confirment que le risque de mortalité le plus faible est retrouvé chez les participants dont le poids est normal et stable tout au long de la vie.

Ne pas prendre de poids quand on devient adulte et ne pas en perdre quand on avance en âge…

Comparés à ces derniers, les personnes passant de la catégorie non-obèse à obèse entre le jeune âge et l’âge moyen ont un risque de mortalité toutes causes supérieur de 22 % (Hazard Ratio HR 1,22 ; intervalle de confiance à 95 % IC 1,11 à 1,33) et un risque de mortalité cardiovasculaire augmenté de 49 % (1,49 ; 1,21 à 1,83). Mais plus tard dans la vie, c’est la perte de poids, entre l’âge moyen et un âge plus avancé, qui est quant à elle significativement associé à une augmentation du risque de mortalité toutes causes (1,30 ; 1,16 à 1,45) et de mortalité cardiovasculaire (1,48 ; 1,14 à 1,92). Le passage de  l’état non-obèse à l’obésité, à ce moment de la vie, n’a pas d’impact sur la mortalité. Enfin, comme prévu, une obésité stable tout au long de la vie adulte est associé à une augmentation de la mortalité. Aucune association significative n’a été retrouvée entre les variations de poids et la mortalité par cancer.

Ces données confirment l’intérêt de maintenir un poids normal tout au long de l’âge adulte pour éviter les décès prématurés, et celui de prévenir particulièrement les prises de poids à l’entrée dans l’âge adulte et les pertes de poids chez les plus âgés.

Dr Roseline Péluchon

Références
Chen C et coll. : Weight change across adulthood in relation to all cause and cause specific mortality: prospective cohort study.
BMJ 2019; 367: l5584.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article