Un risque plus élevé de cataracte en cas de diabète, et vice versa

Le diabète expose l’œil à des complications multiples au premier rang desquelles figure la rétinopathie. Cette dernière est d’ailleurs la première cause de cécité dans les pays dits développés, tout au moins chez les moins de 55 ans. Une atteinte rétinienne est observée à des stades divers chez 7 à 10 % des diabétiques, mais l’hyperglycémie chronique peut également favoriser la survenue d’une cataracte, une complication qui serait 2 à 4 fois plus fréquente que chez les non diabétiques, là encore dans les pays à haut revenu. Les informations font défaut pour ce qui est des pays à revenu faible ou moyen, lacunes que tente de comble l’étude transversale dite SAGE (Study on Global Ageing and Adult Health).

Cette dernière a inclus 42 469 sujets adultes (âge ≥18 ans) vivant au sein de la communauté dans six pays à revenu faible ou moyen. Les informations nécessaires et utiles à l’évaluation d’une association entre diabète et cataracte ont été recueillies pendant une à cinq années en retenant pour le diagnostic les trois possibilités suivantes : (a) diagnostic rapporté par le patient lui-même et/ou symptômes évocateurs au cours des 12 mois écoulés ; (b) même définition que la précédente, les symptômes en moins ; (c) traitement chirurgical au cours des 5 années écoulées. Pour ce qui est du diabète, c’est le diagnostic donné par le patient qui a été pris en compte. Les associations ont été évaluées à l’aide d’analyses multivariées par régression logistique multiple.

Entre deux à trois fois plus de cataractes

Au sein de la cohorte précédemment définie, la prévalence du diabète a été estimée à 3,1 % (intervalle de confiance à 95 %, IC95% = 2,7-3,5 %). La prévalence de la cataracte variant selon les modalités du diagnostic : (a) 13,3 % (IC95% = 12,4-14,3 %); (b) 4,4 % (IC95% = 3,9-4,8 %) ; (c) 1,7 % (IC95% = 1,5-2,0 %). Après ajustement en fonction des facteurs de confusion potentiels, une association significative a été établie entre cataracte et diabète, assez stable d’une définition à l’autre : (a) odds ratio (OR) = 2,10 (IC95%= 1,59-2,76); (b) OR =  2,62 (IC95% = 2,00-3,42); (c) OR = 2,80 (IC95% = 1,78-4,40). Toutefois, ces associations se sont avérées particulièrement prononcées chez les moins de 50 ans.

Ces données recueillies dans des pays à revenu faible ou moyen permettent de valider celles recueillies dans des scénarios socio-économiques différents. L’association entre diabète et cataracte est aussi étroite qu’ailleurs : dans ces conditions, le dépistage et le traitement de cette affection oculaire s’imposent dans les deux directions. En cas de diabète, la recherche de la cataracte coule de source dès lors que la surveillance du fond d’œil fait partie de la prise en charge. Mais, face à une cataracte surtout précoce, il convient de ne pas passer à côté d’un diabète notamment de type 2.

Dr Philippe Tellier

Référence
Pizzol D et coll. : The association between diabetes and cataract among 42,469 community-dwelling adults in six low- and middle-income countries. Diabetes Res Clin Pract. 2019 ; 147: 102-110.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article