Numéro vert de SPS : des appels encore en hausse en 2022

Paris, le lundi 20 mars 2023 – L’association Soins aux Professionnels de Santé (SPS) a publié les statistiques pour 2022 de son numéro vert, accessible aux soignants en situation de souffrance psychique.

6000 appels en 2021 et 7000 appels en 2022 : ce sont les statistiques du numéro vert de l’association Soins aux Professionnels de Santé, mis à la disposition des professionnels de santé et des étudiants qui se sentent isolés et qui présentent une détresse psychique croissante.

Cent psychologues formés pour aider les soignants

L’association SPS, propose via ce numéro vert un dispositif d’accompagnement psychologique pour accompagner et soutenir « les personnes en souffrance, briser l’isolement associé à leur détresser, mais aussi apporter une réponse rapide et efficace à ceux qui sont en grande situation d’urgence », souligne l’association.

Depuis la mise en place du numéro en 2016, 23 579 appels ont été enregistrés. Leur nombre a particulièrement augmenté depuis 2020 et la pandémie de Covid-19 : environ 6500 sont passés chaque année depuis cette période.

L’association SPS précise que, pour l'année 2022, la majorité des appelants sont des femmes (65 %) et qu’un tiers ont une activité salariée (34 %).  

La moitié des appels ont fait l’objet d’une réorientation, soit vers un psychologue, soit vers le médecin traitant, soit vers un psychiatre ou un service en lien avec le travail (ressources humaines, médecine du travail…).

Des professions plus représentées que d’autres

Certains métiers sont particulièrement concernés : les infirmiers (13 %), les aides-soignants (12 %) et les médecins (6 %) sont à l’origine d’environ un tiers des appels.

Statistique plus surprenante : 40 % des appelants étaient des étudiants en 2022, mais 86 % d’entre eux ne suivaient pas d’études de santé, alors qu’ils n’étaient que 37 % à être dans cette situation en 2021.

Une majorité d’appels passés pour des motifs d’anxiété

Les motifs d’appels sont divers, aussi bien d’ordre professionnel que personnel : cause familiale, problème de santé, épuisement professionnel, conflits… Le parcours étudiant, le stress et l’anxiété liée à l’avenir sont également en augmentation en 2022 par rapport à 2021.

Plus spécifiquement, les professionnels de santé appellent principalement pour des raisons professionnelles. Les ressentis liés à des discriminations et le harcèlement, le stress et l’anxiété font d’ailleurs partie des motifs d’appel ayant augmenté en 2022 par rapport à l’année précédente. Concernant les étudiants, ceux-ci appellent principalement pour des problèmes d’ordre personnel.

Pour conclure, l’association SPS se félicite d’être présente pour les professionnels de santé en détresse. Si l’augmentation du nombre d’appel est probablement en lien avec la dégradation des conditions de travail, elle est également un signe d’une meilleure visibilité du dispositif et d’un amoindrissement du tabou autour de ces troubles chez les professionnels de santé.

Raphaël Lichten

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.