CPTS : après les missions « socles », les missions complémentaires

Paris, le vendredi 15 février 219 – Après la définition des missions "socles" et obligatoires des futures communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS)*, une nouvelle journée de négociations s’est déroulée jeudi au siège de la CNAM (Caisse nationale d’assurance maladie) pour en déterminer les missions "complémentaires" et facultatives.

Première mission complémentaire : la pertinence des soins. L'Assurance maladie souhaite que soient créés de nouveaux « groupes qualité mono catégoriels ou pluri professionnels ». Les membres de la CPTS pourront ainsi se retrouver pour échanger sur leurs pratiques ou sur les cas de patients complexes et harmoniser leurs pratiques.

A noter que des groupes de ce type existent déjà, mis en place par les URPS (Unions régionales de professionnels de santé) médecins libéraux et les caisses de l'assurance maladie. On en recense 150 dans 7 régions, pour un total de 1 500 médecins. Au sein des CPTS, ces groupes intégreraient d'autres professions de santé.

Deuxième type d'actions que pourront assumer les CPTS : l'accompagnement des professionnels pour faciliter leur installation dans les déserts médicaux. La structure pourra ainsi, par exemple, communiquer sur les offres de stage ou faciliter l'accueil des stagiaires par la gestion mutualisée de logements. Un système de « compagnonnage » entre un professionnel sénior et un professionnel fraichement installé est aussi envisagé.

Pour mener à bien ces deux missions complémentaires, le recours à des outils numériques sera nécessaire et un guide sera édité par la CNAM dans cette optique.

Pour ces nouvelles missions, un financement conventionnel sera proposé et discuté le 28 février prochain.

*Les quatre missions "socles" obligatoires pour prétendre au financement seront : la coordination entre professionnels, la facilitation de l’accès à un médecin traitant pour tous, l'accès à des plages de soins non programmés et la prévention.

Xavier Bataille

Référence
*Les quatre missions "socles" obligatoires pour prétendre au financement seront : la coordination entre professionnels, la facilitation de l’accès à un médecin traitant pour tous, l'accès à des plages de soins non programmés et la prévention.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article