Ubu roi ? La Guyane française fait appel à des médecins cubains

Cayenne, le lundi 18 février 2019 – Alors que de nombreux jeunes Français, qui en ont la vocation, ne parviennent pas à devenir médecin à cause des fourches caudines du numerus clausus, certaines régions françaises, présentant une désertification médicale, recherchent désespérément des praticiens. Ainsi, une nouvelle page d’Ubu Roi au pays du numerus clausus paraît avoir récemment été écrite.

Le président de la Collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre a ainsi entamé des pourparlers avec les autorités cubaines pour faire venir en Guyane une centaine de médecins ressortissant de ce pays.

Rappelons que Cuba s’est fait une spécialité de la « diplomatie sanitaire » qui consiste à inciter ses personnels médicaux à exercer à l’international.

Soulignons par ailleurs que le recours à des médecins cubains est rendue possible grâce à une ordonnance de 2005 qui permet à la Guyane, à titre dérogatoire, de recruter des médecins diplômés hors de l’Union européenne. La décision finale reviendra néanmoins au Conseil départemental de l’Ordre des médecins de Guyane qui procédera à une vérification des compétences médicales et linguistiques.

Cette collaboration serait aussi favorisée par la fin du programme entre Cuba et le Brésil après l’élection de Jair Bolsonaro.

Les autorités cubaines y sont enfin « très favorables », indique Rodolphe Alexandre.

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Pourquoi s'émouvoir ?

    Le 19 février 2019

    Depuis 20 ans au moins tous les médecins savent que le numerus clausus était devenu une aberration, mais jusqu'à maintenant aucun gouvernement n'avait pris la peine de s'en préoccuper, ce n'est pas faute d'avoir eu des ministres qui ont promu des réformes diverses et variées, alors que la désertion était en route et que seul le numerus clausus était en cause!

    En métropole on fait appel à des médecins de beaucoup de pays Européens ou pas, alors pourquoi s'émouvoir des médecins Cubains en Guyane?

    Dr Françoise Pitrou

Réagir à cet article